We Share : l’autopartage selon Volkswagen

Volkswagen va lancer à Berlin un service d’autopartage baptisé We Share. Au programme : 2 000 véhicules électriques en free-floating seront déployés dans la ville en 2019.

3840
Volkswagen We Share

Volkswagen s’apprête à déployer We Share, une offre d’autopartage en « free-floating » avec des véhicules 100 % électriques. Ce service sera disponible dans plusieurs grandes métropoles. Berlin sera la première ville à en profiter à partir du deuxième trimestre 2019, via la start-up UMI Urban Mobility International, filiale de Volkswagen. Quelque 1 500 e-Golf seront d’abord mises à la route dans la capitale allemande. 500 e-up! viendront compléter le dispositif. Après Berlin, We Share devrait s’étendre à d’autres grandes villes allemandes et européennes, avant de s’exporter en Amérique du Nord à l’horizon 2020.

Volkswagen We Share utilisera les modèles I.D.

À compter de 2020, les e-Golf et e-up! seront progressivement remplacées par les premiers modèles de la gamme I.D. Des véhicules de plus petites dimensions seront notamment proposés pour apporter des solutions de micro-mobilité. L’objectif de l’opération est « d’inciter les jeunes utilisateurs urbains à prendre le chemin de l’e-mobilité », a déclaré Jürgen Stackmann, membre du directoire de la marque Volkswagen en charge des ventes. Pour le constructeur, qui entend jouer un rôle majeur dans les nouvelles mobilités, il s’agit de donner à ses futurs modèles électriques I.D. un cadre et une visibilité sur un marché de l’autopartage qui devrait croître de 15 % chaque année en Europe.

Voir la brève précédente

PARTAGER SUR