Autoroute : les accidents de personnels en hausse de 11 % en 2019

Selon l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa), il y a eu 146 accidents et 19 blessés parmi les personnels en intervention sur les autoroutes concédées en 2019, soit + 11 % par rapport à 2018.

2051
corridors autoroutiers

« Ces accidents sont dans la majorité des cas la conséquence d’épisodes de somnolence ou d’inattention de la part des conducteurs dont le regard est détourné de la route, notamment du fait d’un usage dangereux des écrans », précise l’Asfa. En effet, ces accidents « se produisent dans la majorité des cas en pleine journée, sur des sections offrant une bonne visibilité, alors que les dispositifs de signalisation des véhicules d’intervention sont activés et très visibles », ajoute l’association.

Le respect d’un « corridor de sécurité » obligatoire

Les personnels concernés par ces accidents sont principalement des patrouilleurs autoroutiers, mais aussi des gendarmes, des pompiers et des dépanneurs. L’Asfa rappelle que le respect d’un « corridor de sécurité » est une obligation mentionnée au code de la route depuis le 17 septembre 2018 : les conducteurs doivent ainsi « changer de voie et réduire leur vitesse à l’approche de tout véhicule équipé de feux spéciaux, immobilisé ou circulant à faible allure sur un accotement ou une bande d’arrêt d’urgence », précise l’association, sous peine d’une contravention de quatrième classe (135 euros).

En outre, l’Asfa a déjà enregistré 19 accidents avec des matériels percutés lors d’interventions en janvier 2020, avec trois agents accidentés. L’association appelle donc à une mobilisation afin de sensibiliser les conducteurs aux dangers des écrans et de changer les comportements.

PARTAGER SUR