11 % des usagers d’autoroute sur leurs portables au volant

L’Association des sociétés françaises d'autoroutes, l’ASFA, et le centre public d’étude Cerema ont publié les résultats de leur premier observatoire sur l’usage du portable par les conducteurs sur l’autoroute.
2139
Téléphone au volant

Basée sur l’observation de 7 400 véhicules sur les autoroutes A1, A7, A10, A13 et A77, une première étude a été menée par l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA) et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema).

Téléphone au volant : 8 % des conducteurs de VL et 14 % de PL concernés

Celle-ci révèle que 8 % des conducteurs de véhicules légers et 14 % des chauffeurs de poids lourds utilisent leur portable en conduisant, soit 11 % du total. L’étude pointe que la proportion des conducteurs utilisant leur portable est la même quelle que soit la voie pratiquée : droite, gauche ou centrale. Concernant les chauffeurs de poids lourds, il ressort que la proportion d’utilisateurs de portables varie de 11 % et 19 %, selon l’intensité du trafic et la sinuosité de la route.

Des résultats en dessous l’usage réel

« Les résultats obtenus sont en dessous de l’usage réel puisqu’ils ne prennent en compte que les cas de prise en main visible par l’enquêteur depuis son point d’observation », soulignent les auteurs de l’étude. Dans le cadre d’une observation réalisée sur l’autoroute A1 plus spécifiquement, il ressort que 13 % des chauffeurs de poids lourds ne regardaient pas la route et consultaient soit leur portable, soit les écrans installés sur leur tableaux de bord.