Son obligatoire pour les véhicules électriques

Tous les nouveaux modèles de véhicules électriques et hybrides devront s’équiper d’un système d’avertissement acoustique (AVAS) à partir du 1er juillet 2019 pour signaler leur présence aux usagers de la route les plus vulnérables.

878
Le Jaguar I-Pace est dotée d'un AVAS.
Le Jaguar I-Pace est dotée d'un AVAS. Source : Jaguar

Depuis le 1er janvier 2016, un nouveau règlement européen – adopté le 16 avril 2014 – régule le niveau sonore des véhicules à moteur (voir notre brève). Outre la réduction des limites d’émissions sonores, ce dernier prévoit l’installation de systèmes acoustiques sur les véhicules électriques, trop silencieux, dans le but de « de mieux avertir les usagers de la route, et en particulier les piétons aveugles et malvoyants et les cyclistes. »

À compter du 1er juillet 2019, les constructeurs auront ainsi l’obligation d’équiper tous leurs nouveaux modèles de véhicules électriques hybrides et électriques purs avec des systèmes d’avertissement acoustique du véhicule (ou AVAS, pour « Audible Vehicle Alert System »). Cette mesure concernera ensuite tous les nouveaux modèles commercialisés à partir du 1er juillet 2021. Certains constructeurs ont pris de l’avance : Jaguar a ainsi installé une alerte sonore sur son modèle électrique premium I-Pace en 2018 (voir notre brève).

AVAS : des spécifications techniques à respecter

Dans le détail, selon les spécifications établies par la Commission européenne, l’AVAS doit produire automatiquement un son continu depuis le démarrage du véhicule jusqu’à environ 20 km/h et en marche arrière en l’absence d’un dispositif d’avertissement dédié. Ce son ne devra pas dépasser le niveau sonore d’un véhicule thermique équivalent, à savoir 72 db actuellement pour les plus petits VP.

« Le son devrait signaler clairement le comportement du véhicule et être semblable au son d’un véhicule de la même catégorie équipé d’un moteur à combustion interne », précise le règlement. En revanche, « lorsque le véhicule est équipé d’un moteur à combustion interne qui fonctionne dans la plage de vitesse du véhicule définie ci-dessus, l’AVAS ne produit pas de son. » Enfin, le conducteur doit pouvoir brancher et débrancher le système facilement, mais celui-ci se replace par défaut sur la position « marche » lors du redémarrage du véhicule.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter