Avec Ma FLOAC, FLO Academy numérise ses formations

En numérisant les formations de sa FLO Academy, le groupement FLO évite à ses membres la pénurie de conducteurs en misant sur ses cours consultables en ligne.
629
FLO Academy
Les transporteurs de FLO peuvent louer le Simu Truck Center de Consoptima pour exercer leurs conducteurs.

Depuis 2016, le groupement FLO a confié le pilotage des formations internes de sa FLO Academy au centre de formation Consoptima. Objectif : adapter ces cursus aux évolutions du transport pour les conducteurs des 110 entreprises de ce groupement. Après avoir développé des formations qualifiantes en salle ou en ligne, Consoptima a numérisé ces formations.

FLO Academy : des bénéfices pour les conducteurs

Rassemblées et lancées depuis avril 2021 dans l’application Ma FLOAC, ces sessions permettent aux conducteurs de suivre, depuis leur ordinateur de bord ou leur smartphone, des cours interactifs. Ces cours mêlent des vidéos, des quizz et des QCM sur les applications AppStore ou Google Play. Les conducteurs se forment ainsi à leur rythme, valident et consolident leurs connaissances. Et ils améliorent leurs performances et leurs salaires quand leur entreprise a prévu des intéressements aux réductions de consommation ou du nombre d’accidents. Selon Consoptima, une éco-conduite quotidienne abaissant la consommation de carburant de 2 l/100 km ferait économiser 922 euros par an et par conducteur.

L’éco-conduite pratiquée en simulation réduit la consommation de carburant et les émissions de CO2 et renforce la sécurité routière.

Des évolutions professionnelles attractives

« L’entreprise gagne également au niveau de ses émissions de CO2, un sujet auquel les chargeurs se montrent de plus en plus sensibles, ajoute Stéphane Bojko, dirigeant des Transports Bojko. Les conducteurs qui se forment sont aussi plus ouverts à la modernisation et s’adaptent mieux aux véhicules à énergie alternative. Certaines formations qualifiantes ouvrant droit à des promotions internes, les conducteurs peuvent aussi évoluer professionnellement. Ainsi, dans mon entreprise, un exploitant sur trois est un ancien chauffeur. Certains sont même devenus agents de maîtrise. Cette perspective d’évolution professionnelle dans le cadre d’un plan de carrière attire les jeunes. Pour eux, être conducteur ne constitue plus une fatalité », poursuit Stéphane Bojko.

Avec internet et la numérisation, Consoptima pourvoit des formations à distance aux conducteurs qui souhaitent évoluer.

Une pénurie de conducteurs jugulée

Chez Peixoto et Fils, Frédéric Peixoto ne connaît plus de carence de conducteurs depuis qu’il forme des apprentis avec Pole Emploi. « Comme je fais évoluer mes conducteurs vers des postes sédentaires d’exploitant, d’agent de quai et même de chef d’agence quand ils me le demandent, j’attire près de 50 % des conducteurs que je forme, souligne ce dirigeant. Désormais, si je recherche des conducteurs, c’est parce que mon entreprise s’agrandit. »

Chez les Transports Houtch, Alain Houtch constate que la formation continue limite le turnover et assure un renouvellement naturel. « Certains chauffeurs font toute leur carrière chez nous et nous formons souvent les enfants de nos conducteurs, parfois jusqu’à la troisième génération », conclut ce co-dirigeant.

La formation continue permet aux conducteurs de FLO d’évoluer vers des postes sédentaires d’agents de quai.
PARTAGER SUR