Avec Point S City, Point S crée le point de vente « allégé »

L’enseigne lance Point S City, un concept de point de vente allégé, adossé à d’autres commerces, comme les carrossiers, les stations-service ou les vendeurs de VO.

754
Avec Point S City, Point S crée le point de vente « allégé »

Ces Point S City proposeront les prestations essentielles de l’entretien automobile : pneus, révision, vidange et freinage. Une façon pour le groupe d’atteindre des zones difficiles à couvrir, les petites communes de 4 000 à 8 000 habitants, et les centres villes à l’espace rare et cher.

Les clients ciblés appartiennent à tous profils, mais les flottes professionnelles sont particulièrement visées : « Cela permettra aux conducteurs de ces flottes de disposer d’un lieu à proximité pour assurer l’entretien de leurs véhicules ou le changement des pneus », a souligné Christophe Rollet, directeur général de l’enseigne, lors d’une conférence de presse.

Ce concept « allégé » est accessible selon des conditions allégées elles aussi, droits d’entrée minorés, droits d’enseigne plafonnés et participation réduite à la communication du groupe, mais aussi selon des obligations précises, dont l’équipement de matériels défini par le réseau. L’enseigne attend un chiffre d’affaires moyen de 150 000 euros pour ces nouveaux points de vente, à comparer avec le chiffre d’affaires moyen des centres Point S classiques, autour de 850 000 euros.

Il s’agit du quatrième « label » ouvert par le réseau, à côté des Points S classiques, Point S industriel et des Centres Auto Point S. Une façon pour le groupe de décliner au plus fin les différents types de points de vente, à l’image de la grande distribution. 20 à 30 points de vente devraient être labellisés Point S City cette année. Point S renforce ainsi son maillage du territoire, avec quelque 470 points de vente à ce jour.

Le chiffre d’affaires de l’enseigne s’est élevé à environ 430 millions d’euros en 2015, en hausse de 3,6 %, dans un marché difficile. L’activité pneus pèse 70 % de ce total. Une activité en petite croissance, phénomène vécu par tous les spécialistes du secteur touchés par une météo très douce. « Quand le froid ne se manifeste pas avant décembre, beaucoup d’entreprises rechignent à changer leurs pneus pour le reste de la saison », a commenté Pascal Gradassi, directeur commercial. L’activité liée à l’entretien automobile a connu pour sa part une croissance de 20 % en 2015, sur un marché globalement stable, mais aussi une forte hausse des produits à marque Point S, à 38 %.

PARTAGER SUR