Baromètre Énergie L’argus : les Français comptent passer à l’hybride

Pour la première fois en quatre éditions, le baromètre Énergie du magazine L’argus montre que les Français envisagent de se tourner vers l’hybride pour leur prochain achat d’un véhicule, par rapport au diesel ou à l’essence.
1684
L'argus Baromètre Énergie
Photo d'illustration (C) L'argus-Laurent Lacoste

L’argus a publié son baromètre Énergie 2020 le 1er décembre 2020. Ce magazine a ainsi réalisé une enquête en ligne, concernant les intentions d’achat de véhicules neufs ou d’occasion, auprès de 1 493 personnes entre le 1er septembre et le 10 octobre 2020. À noter que le profil moyen de ce panel des répondants correspond à un homme de 56 ans, retraité (42 % des sondés) et vivant dans une petite agglomération (40 %).

L’hybride détrône l’essence et le diesel

Selon les chiffres du baromètre Énergie 2020 de L’argus, environ un tiers des répondants (+ 6 % par rapport à 2019) se disent prêts à se tourner vers l’hybride pour leur prochain achat de véhicule (neuf et occasion confondus). Des résultats en accord avec le dernier baromètre de la mobilité d’EVBox. Ainsi, pour la première fois, le diesel et l’essence passent au second plan des intentions d’achat avec respectivement 24 % et 23 %, au profit de l’électrique avec 14 % (+ 4 % par rapport à 2019). En parallèle, l’hydrogène et le gaz stagnent depuis 2018 aux alentours de 7 % et 3 % respectivement.

Plus précisément, concernant les intentions d’achat d’un véhicule neuf, les Français se tourneront en premier lieu vers l’hybride (34 %), suivi de l’essence (22 %), du diesel (18 %), puis de l’électrique (17 %). Pour l’achat d’un véhicule d’occasion, ils se tourneront en revanche majoritairement vers le diesel (39 %) et l’essence (32 %), loin devant l’hybride (15 %), l’électrique (7 %) et les autres motorisations.

Des propriétaires attirés par les motorisations alternatives

Enfin, L’argus s’est intéressé plus particulièrement aux intentions d’achat en fonction du véhicule déjà possédé par les sondés. Là encore, on peut noter un engouement pour l’hybride et l’électrique. En effet, même si la majorité des propriétaires d’un véhicule diesel ou essence choisiront le même type de motorisation que leur véhicule actuel pour un nouvel achat, ils sont cependant de plus en plus nombreux à vouloir opter pour d’autres motorisations.

Dans le détail, 29 % des propriétaires d’un véhicule diesel envisagent d’acheter un véhicule hybride (+ 9 points par rapport à 2019). Parmi les possesseurs d’un véhicule essence, 25 % souhaitent acquérir un véhicule hybride (+ 8 points par rapport à 2017) et 14 % un modèle électrique (+ 7 points par rapport à 2017). En revanche, pas de retour possible pour ceux qui ont déjà adopté les motorisations alternatives. Visiblement satisfaits, ils se tourneront majoritairement vers l’hybride (45 %, + 3 points par rapport à 2019) et l’électrique (34 %, + 5 points par rapport à 2019).