Béatrice Foucher, Directrice du Produit Renault, s’exprime sur l’avenir de Renault

Béatrice Foucher, 43 ans, a rejoint Renault à la direction de la qualité, puis à la Direction du produit après un bref passage à L’Air Liquide. Le 2 avril dernier, elle a été nommée Directrice du Produit Renault.

- Magazine N°132
1030

Flottes Automobiles : Quelles sont les responsabilités de la Direction du produit chez Renault, quelle est sa mission et quelles sont ses compétences ?

Béatrice Foucher : La mission principale de la Direction du produit est de proposer le plan gamme pour l’ensemble des marques du groupe. C’est-à-dire pour Renault, Dacia et Samsung. Ce plan est ensuite soumis à la Direction Générale du Groupe qui l’accepte ou demande des modifications pour les marques concernées. Pour proposer cette gamme, nous procédons à l’analyse des besoins du marché dans les différentes régions du monde. Nous nous appuyons pour cela sur des enquêtes approfondies réalisées auprès des clients. Il s’agit de déterminer quels seront leurs besoins dans les 6 ans à venir et d’associer à ces attentes des concepts de voitures. Actuellement, notre réflexion porte sur 2013.

F. A. : Quelles sont les grandes tendances de véhicules qui pourraient voir le jour dans les 10 prochaines années ?

B. F. : La richesse de l’offre automobile augmente et ce mouvement va encore s’accélérer dans les prochaines années. Cette évolution complique naturellement notre mission de prospective car il faut jouer avec la rapidité d’arrivée des nouveaux modèles et être réactif avant les autres. D’autant que les contraintes environnementales qui se profilent pour les constructeurs automobiles, et qui sont très «dimensionnantes» techniquement, ne nous donnent pas droit à l’erreur.

Aussi, l’une des principales tendances que l’on observe aujourd’hui, c’est naturellement l’importance que vont prendre les petites voitures. C’est la résultante de la pression qui est opérée sur les niveaux de CO2 et qui doivent être respectés par les constructeurs. La recherche de voitures mieux adaptées aux villes et aux centres urbains constituera un champ de recherche important pour les constructeurs. Une autre tendance qui devrait avoir cours dans l’avenir porte sur la recherche de simplicité. De nombreux automobilistes veulent des véhicules plus simples d’utilisation et de conduite et repoussent un apport trop massif de technologie. Mais rassurez-vous, cela ne veut pas dire que le plaisir automobile soit mort, bien au contraire.

F. A. : A un an de la présentation de la nouvelle Mégane et compte tenu de ces évolutions, comment ce modèle phare de la gamme Renault se présente-t-il ?

B. F. : Une berline, c’est de l’émotion, c’est une seconde peau pour son utilisateur. A ce titre, la nouvelle Mégane sera forte sur le plan du style mais respectera les canons du design liés à cette catégorie de modèles.

F. A. : Pourtant, en matière de design, on a le sentiment que le style Renault a perdu un peu de son audace. En ira-t-il de même du design de la future Mégane ?

B. F. : Encore une fois cette future Mégane devra jouer sur le registre émotionnel, tout en répondant aux attentes des clients de ce segment. A nous de trouver la juste équation.

F. A. : Le développement du marché des flottes d’entreprises influe-t-il sur la définition des futurs véhicules ?

B. F. : Oui, nous remontons de plus en plus les besoins des flottes dans la définition de nos produits. Les coûts d’utilisation sont clairement dictés par les besoins exprimés par les flottes par exemple. Si ces besoins ne jouent pas sur la silhouette elle-même des futurs véhicules, ils interfèrent beaucoup sur les aspects pratiques liés à l’utilisation d’une voiture. Nous avons d’ailleurs décidé de la nomination d’un responsable dont la mission sera de recueillir les besoins exprimés par les flottes afin de les intégrer encore plus dans la définition des futurs modèles que nous mettrons à l’avenir sur le marché.

F. A. : Quel est le nouveau modèle que vous êtes allés voir prioritairement au salon de Francfort ?

B. F. : La nouvelle Audi A4.

PARTAGER SUR