La communauté d’agglo du Beauvaisis rémunère le covoiturage

Pour réduire le nombre de voitures sur son territoire, la communauté d’agglomération du Beauvaisis (60) subventionne les trajets en covoiturage sur l’application Klaxit dans 53 communes. Un dispositif qui porte ses fruits puisque 14 000 trajets ont été réalisés depuis son lancement.
1029
Beauvaisis covoiturage Klaxit
© Klaxit

« La majorité des 103 000 habitants du Beauvaisis réalisent leurs déplacements domicile-travail en voiture. » Face à ce constat, la communauté d’agglomération du Beauvaisis a décidé, en septembre 2020, d’instaurer une politique de développement du covoiturage domicile-travail avec Klaxit.

La communauté d’agglo du Beauvaisis subventionne désormais les trajets en covoiturage Klaxit, ayant pour origine ou destination l’une de ses 53 communes. Elle rémunère ainsi un conducteur entre 2 euros et 4 euros pour chaque passager transporté, soit plus que les 1,5 euro offerts en Île-de-France par le syndicat des transports. Cette rémunération représente « un complément de revenu potentiel de 160 euros par mois pour un conducteur qui transporte deux passagers sur 20 km pendant 20 jours travaillés, précise la collectivité du Beauvaisis. Le transport d’un passager régulier rembourserait donc les frais de carburant. En revanche, « le transport de deux passagers ou plus remboursent globalement les autres frais du véhicule (assurance, entretien, dépréciation, etc.), ajoute l’agglomération du Beauvaisis. Le covoiturage est une solution pérenne pour réduire les coûts de la voiture. »

En sus, lors de son premier covoiturage sur Klaxit, le conducteur reçoit une carte cadeau d’une valeur de 20 euros ainsi qu’une offre de parrainage : 20 euros pour le parrain et 10 euros pour le filleul. Enfin, Klaxit offre un plein par jour à un conducteur tiré au sort, et ce, même si les prix des carburants et de l’énergie sont en hausse. Les passagers voyagent, quant à eux, gratuitement.

Bilan de ce dispositif : la communauté d’agglo a déjà financé 14 000 trajets depuis septembre 2020. « Entre juin et septembre 2021, le nombre de trajets a été multiplié par deux. Le nombre de kilomètres cumulés réalisés en covoiturage depuis un an atteint l’équivalent d’un trajet terre-lune », illustre Klaxit.