Benoît Blosenhauer, Sixt : « Négocier ses tarifs régulièrement »

Pour le loueur Sixt à la tête de 15 000 véhicules, la maintenance et la réparation constituent un centre de coûts important, d’où la nécessité d’avoir une politique d’achat très pointue.

- Magazine N°233
1382
Sixt

Benoît Blosenhauer est responsable projets maintenance et achats hors flotte chez Sixt.

Pour Benoît Blosenhauer, la négociation des tarifs auprès des prestataires est le nerf de la guerre et permet d’afficher de meilleures performances financières. Cela est d’autant plus vrai avec le nombre croissant de véhicules essence sur le marché, qui nécessitent une révision tous les 20 000 km. Or, la politique de Sixt consiste à acheter en buyback les véhicules neufs auprès des constructeurs, et à les revendre au bout de six mois. Un temps court mais suffisant pour générer des dépenses d’entretien et de réparation non négligeables.

En conséquence, le...