Berlines et SUV des segments D-E : en mode premium

Cette catégorie des berlines et SUV des segments D et E reste largement dominée par les constructeurs allemands, premium en tête. Mais les français n’ont pas dit leur dernier mot.
- Magazine N°274
667
Pour le lancement de la Citroën C5 X, pas de diesel mais un PHEV en 225 ch/29 g (44 950 euros). Ainsi que deux essence en boîte auto EAT8 : le 1.2 PureTech de 130 ch/135 g (32 900 euros) et le 1.6 PureTech de 180 ch/147 g (40 500 euros).
Pour le lancement de la Citroën C5 X, pas de diesel mais un PHEV en 225 ch/29 g (44 950 euros). Ainsi que deux essence en boîte auto EAT8 : le 1.2 PureTech de 130 ch/135 g (32 900 euros) et le 1.6 PureTech de 180 ch/147 g (40 500 euros).

Ainsi, Citroën tente un retour avec sa C5 X aux allures de crossover (4,80 m de long) qui partage sa plate-forme EMP2 V3 avec les DS 9 et DS 5 Crossback, tous fabriqués en Chine. Au programme pour le lancement fin 2021 de cette C5 X, pas de diesel mais un PHEV en 225 ch/29 g (44 950 euros). Un PHEV de 180 ch devrait suivre, et deux essence : le 1.2 PureTech de 130 ch/135 g (32 900 euros) et le 1.6 PureTech de 180 ch/147 g (40 500 euros), les deux en boîte auto EAT8.

On retrouve donc cette plate-forme pour le haut de gamme premium hexagonal qu’est la DS 9 mais dans une longueur portée à 4,93 m, une véritable limousine. Pour l’emmener, le...