« Bientôt l’électrique pour toute la flotte » Pierre Fenestraz, Althus

Pierre Fenestraz est gérant d’Althus.

- Magazine N°212
821

Althus a acheté ses 20 véhicules par crédit bancaire. Le spécialiste savoyard du service aux entreprises possède notamment des Zoé et mise sur l’éco-conduite auprès des salariés.

« Si l’on cherche à réaliser des économies de carburant, l’électrique reste la solution. Mais pas si l’on vise des économies tout court. Renault impose une location de batteries sur ses Zoé et cela revient au même prix que l’achat de gasoil », indique Pierre Fenestraz. Qui compte cependant passer toute sa flotte à l’électrique ou à une énergie non polluante, et souligne l’absence d’entretien et l’importance de l’électrique pour l’image de l’entreprise.

Une image écologique qui répond à la volonté d’Althus de mettre en avant la sécurité des conducteurs, parallèlement au service client. « Nous abordons la sécurité des conducteurs dans toutes les réunions avec les salariés. Nous expliquons qu’ils ne gagnent pas de temps à rouler plus vite. Les voitures sont en outre logotées et si un salarié se comporte mal au volant, nous avons des remontées d’informations », explique-t-il.

L’ensemble des salariés a d’ailleurs suivi des cours de conduite économique et écologique dans une auto-école voisine : « Les retours sont très positifs. Les conducteurs ont pris conscience de la nécessité de respecter les distances et de l’avantage de pratiquer une conduite plus détendue. Cela fait partie de la qualité de vie au travail. À l’époque où nous ne possédions encore que deux véhicules électriques, nous avions mis en place des challenges entre salariés afin de récompenser ceux qui consommaient le moins de carburant », se rappelle le responsable. Une initiative qui, bien entendu, n’aura pas vocation à être poursuivie.

La flotte d’Althus en chiffres

• 20 véhicules (Kangoo, Twingo ou 208) dont 6 Zoé