Biocarburants : le bioéthanol signe son retour

En forte croissance depuis deux ans, le Superéthanol E85 connaît un regain d’intérêt chez les particuliers grâce au développement du réseau de distribution et aux boîtiers de conversion homologués. Mais ce carburant reste difficile à exploiter dans les flottes, principalement à cause de l’absence de véhicules flexfuel d’origine chez les constructeurs.

- Magazine N°257-258
943
Superethanol E85

Le bioéthanol tient sa revanche. Après avoir fait un flop retentissant à la fin des années 2000, ce carburant alternatif, produit en France à partir de betteraves ou de céréales, refait surface. Selon la Collective du bioéthanol, les volumes de Superéthanol E85 ont crû de 85 % (340 000 m3) entre 2018 et 2019. Ce carburant pèse désormais 3 % de part de marché des essences. En 2020, il pourrait encore croître de 50 %. Et pour cause, l’E85 s’affiche à 0,69 euro le litre à la pompe en moyenne. Il s’agit du carburant le moins cher du marché, devant le GPL (gaz de pétrole liquéfié) et le GNV (gaz naturel de ville).

Une aubaine donc pour le pouvoir...

PARTAGER SUR