Bioéthanol : une consommation en hausse en 2016

Selon la Collective du bioéthanol, le SP95-E10 détient désormais 35,5 % de part de marché, concurrençant le SP95 comme essence la plus consommée en France.

2681
Bioéthanol : une consommation en hausse en 2016

À l’occasion d’une conférence de presse ce jeudi, la Collective du bioéthanol a donné les chiffres de son bilan 2016. Les changements dans la fiscalité des carburants début 2016 ont renforcé la consommation d’essence de 2,7 %, et en particulier de SP95-E10. C’est en effet le seul carburant à avoir bénéficié d’une baisse des taxes, puisque son prix à la pompe a diminué de 2 centimes. Dans le même temps, le prix du litre de gazole a augmenté de 3,5 centimes, et celui du SP95 et du SP98 de 2 centimes. (voir notre article)

Le SP95-E10 s’impose sur le marché français

La part de marché du SP95-E10 a donc grimpé à 35,5 % en 2016, soit une progression de 2,3 points par rapport à 2015, et presque 3,5 milliards de litres consommés. Outre la fiscalité, cette augmentation a été portée par le développement du réseau de distribution, qui compte 5 500 stations depuis fin 2016. Le SP95-E10 est distribué dans 230 stations supplémentaires par rapport à 2015, dépendant principalement de la grande distribution. De plus, une majorité des véhicules est désormais compatible (97 % selon la Collective du bioéthanol).

Ce carburant pourrait devenir l’essence la plus utilisée en France en 2017. En décembre 2016, sa part de marché approchait déjà 38 %, tandis que le SP95 ne représentait plus que 40 %. L’alignement progressif de la déductibilité de la TVA diesel/essence devrait stimuler cette croissance (voir notre brève).

ED95 : un carburant pour les flottes de bus et de PL

Une nouveauté sur le marché, un carburant issu de la biomasse est apparu en 2016 à destination des flottes captives de bus et poids lourds. Contenant 95 % de bioéthanol, l’ED95 ne peut alimenter que des moteurs spécifiques. Il contient également 5 % d’additif pro-cétane, un alcool permettant la combustion par auto-inflammation du mélange.

Ce carburant à faibles émissions bénéficie d’une fiscalité avantageuse : il dispose d’une taxation spécifique de 4,4 centimes par litre (TICPE), est éligible à la TGAP essence et permet un suramortissement de 40 % pour les véhicules achetés en 2017.

Superéthanol-E85 : 100 millions de litres consommés en 2016

Plus connu sur le marché, le Superéthanol-E85 a connu une croissance de 11 % en 2016, avec 144 nouvelles stations, 1 000 immatriculations de voitures flex-fuel et 100 millions de litres consommés. Son prix à la pompe est actuellement affiché à 69 centimes par litre, soit en moyenne 40 centimes de moins par rapport au SP95. La législation concernant l’homologation et l’installation de boîtiers de conversion au Superéthanol-E85 est toujours en attente : la publication d’un arrêté est prévue mi-avril 2017.

Suite au vote de la loi sur la transition énergétique, le taux d’incorporation des biocarburants dans les transports devrait encore augmenter en 2017, avec une part croissante de biocarburants avancés.

PARTAGER SUR