109 Bluebus commandés par la RATP et Île-de-France Mobilités

La RATP a commandé 109 bus électriques de 12 m de long auprès de la société Bluebus, entité du groupe Bolloré. Financés par Île-de-France Mobilités, ces bus seront fabriqués dans une usine près de Quimper (29).
4607
Bluebus RATP
Bluebus de 12 mètres de long et 100 % électrique (C) RATP et Île-de-France Mobilités

Le premier appel d’offres dit « massif », émis par la RATP et financé par Île-de-France (IDF) Mobilités, a été remporté par Bluebus, entité du constructeur français Bolloré. Les 109 bus 100 % électriques commandés par la RATP seront ainsi livrés en deux temps : 44 unités puis 65. Ils s’ajoutent aux 50 Bluebus achetés en 2019, dont la livraison est prévue au premier trimestre 2021.

À ce jour, la RATP a donc commandé un total de 159 Bluebus, depuis l’annonce de cet appel d’offres d’une durée de deux ans. Les bus de 12 m de long pourront accueillir jusqu’à 109 passagers, en fonction de la configuration choisie.

Rappelons que ce verdissement de la flotte de bus de la RATP s’inscrit dans le cadre du plan Bus 2025 d’IDF Mobilités, dont l’objectif est de disposer d’une flotte 100 % propre à Paris et dans les agglomérations de la petite et de la grande couronne, d’ici 2025.

Des batteries électriques fabriquées en France

Blue-Solutions, entreprise de construction de batteries et de véhicules électriques, est chargée de fabriquer les bus dans l’usine d’Ergué-Gabéric, près de Quimper (29). « Chaque Bluebus sera équipé de six packs de batteries lithium-métal-polymère (LMP), intégralement produites en Bretagne, permettant jusqu’à 320 km d’autonomie », assure le groupe Bolloré.

Ces batteries « tout-solide ne peuvent pas s’enflammer puisqu’elles n’utilisent ni terres rares, ni solvants, ni cobalt, contrairement à celles au lithium-ion », appuie encore l’entreprise.

Pour rappel, la société Bluebus avait déjà remporté deux marchés d’expérimentation de bus électriques lancés par la RATP en 2014 et 2017, pour un total de 89 bus. Ces Bluebus sont d’ailleurs déployés sur de nombreuses lignes du réseau d’IDF Mobilités, exploité par la RATP, depuis leur mise en service en 2016.