BMW 330e : plaisir d’essence

Par l’intermédiaire de l’hybride rechargeable, l’essence devient fréquentable au regard des comptables, même avec une Série 3.

809
BMW 330e : plaisir d’essence

Chez BMW, l’hybridation était jusqu’alors synonyme de performance pure. Qu’elles concernent les Série 3, 5 ou 7, les versions ActiveHybrid revendiquaient des cavaleries impressionnantes (de 340 à 354 ch), mettant à contribution des 6-cylindres essence. Mais les temps changent et le constructeur bavarois réduit la voilure, sans renoncer pour autant à l’esprit sportif qui le caractérise.

Mieux ! Avec la convertion à la recharge, les émissions de la 330e chutent jusqu’à 44 g. Propulsion et implantation obligent, le schéma s’avère toutefois différent de celui retenu pour l’Active Tourer 225xe (voir ci-dessus). Ici, pas de transmission intégrale et le moteur électrique de 65 kW (88 ch) prend place à l’avant, aux côtés d’un 4-cylindres essence de 184 ch. De quoi totaliser 252 ch pour 420 Nm. Ce qui suffit pour garantir des chronos honorables (0 à 100 km/h en 6,1 s).

À capacité similaire, les temps de charge équivalent à ceux de la 225xe, à savoir 2 h 15 sur une borne spécifique ou 3 h 15 sur une prise domestique. L’autonomie suit le mouvement avec officiellement une quarantaine de kilomètres qui, dans la vraie vie, se transforment en une trentaine. La Série 3 ayant vocation de voyager, le recours aux deux énergies automatiquement combinées pour obtenir le maximum d’efficience, permet de cantonner la consommation dans la limite du raisonnable : entre 5 et 7 l/100 km selon le profil du roulage et l’empressement à vouloir le réaliser. Le tout avec l’efficacité d’une Série 3, mais aussi le plaisir qu’a toujours offert la conduite de ce best-seller.

Avec une dotation Executive affichée à 50 600 euros TTC (hors bonus de 1 000 euros), nous pouvons penser que le procédé se démocratise. Cette 330ea donc bien des talents. Nous ne pourrions lui adresser qu’un seul reproche, celui de faire l’impasse sur une version Touring qui, pour certains lointains marchés (notamment asiatiques), n’a pas l’attrait justifiant sa mise en production.

Notre avis

BIEN

Homogénéité • Dynamisme • Positionnement prix

À REVOIR

Coffre restreint • Pas de version Touring

———————————

BMW 330e Executive

Moteur (cm3)

1 998

Puissance*/couple* (ch/Nm)

252/420

Conso. mixte (l/100 km)

1,9

Émissions de CO2 (g/km)

44

Vitesse maxi (km/h)

225

0 à 100 km/h (s)

6,1

Poids à vide (kg)

1 660

Charge utile (kg)

535

Coffre (l)

370

L x l x h (mm)

4 633 x 1 811 x 1 429

À partir de (€ TTC)

50 600 (hors bonus)

* Puissance et couple cumulés.

Valeurs futures

BMW 330e 252 ch Executive A

Énergie

Essence/courant électrique

Boîte de vitesses

Automatique

Carrosserie

Berline

Cylindrée (cm3)

1 998

CO2 (g/km)

45

Ch din

184

Prix neuf TTC (€)

50 600

Mois

42

Km total

60 000

Valeur reprise TTC (€)

22 318

Valeur reprise

44,1 %

Valeur vente TTC (€)

26 012

Valeur vente

51,4 %

Source : Forecast Autovista, mai 2016.