BMW investit dans la production d’acier par électrolyse

Le groupe BMW a annoncé son investissement dans la start-up américaine Boston Metal qui a mis au point un procédé de production d’acier par électrolyse. Une technologie qui permettrait au constructeur de verdir son approvisionnement en acier.
468
Boston Metal - acier BMW

Le groupe BMW, via sa filiale BWM i ventures, vient d’investir dans la start-up américaine Boston Metal. Cette dernière a développé une méthode de production de métaux et d’alliage par électrolyse d’oxyde fondu (MOE). Elle produit notamment de la fonte brute à partir de minerai de fer, qui est ensuite transformée en acier. « Si l’électricité provenant d’énergies renouvelables est utilisée pour ce processus, la production d’acier est alors exempte de carbone », indique BMW.

Verdir l’approvisionnement d’un demi-million de tonnes d’acier par an

Or, les usines du groupe traitent plus de 0,5 million de tonnes d’acier par an en Europe pour fabriquer des carrosseries et de nombreux composants de ses véhicules, une source importante d’émissions de CO2 pour le constructeur. « C’est pourquoi nous nous sommes fixé pour objectif de réduire continuellement les émissions de CO2 dans la chaîne d’approvisionnement en acier, déclare Andreas Wendt, responsable des achats et du réseau de fournisseurs. D’ici 2030, les émissions de CO2 devraient être inférieures d’environ deux millions de tonnes à celles d’aujourd’hui. »

Boston Metal : un passage à l’échelle industrielle dans les prochaines années

L’investissement de BMW doit contribuer au développement de Boston Metal. Celle-ci doit maintenant construire des installations de démonstration et développer sa méthode de production d’acier à l’échelle industrielle, pour un déploiement d’ici le milieu des années 2020.

Le groupe BMW mise aussi sur l’usage de matières premières recyclées pour verdir son approvisionnement en acier, avec des objectifs renforcés pour 2030. « Tous les déchets d’acier produits dans les usines de presse – par exemple, lors de la perforation des portes – sont soit réutilisés dans le cadre d’un cycle direct des matériaux, soit renvoyés au producteur d’acier par l’intermédiaire de négociants en acier et transformés en nouvel acier », illustre le constructeur.

PARTAGER SUR