BMW i3 2019 : des kilomètres en plus

Si la BMW i3 gagne en efficience énergétique et en autonomie dans sa version 2019, elle reste limitée par la taille de sa batterie.

1335
BMW i3 2019

De 130 km d’autonomie dans la vie réelle lors de son lancement en 2013 avec une batterie de 22,6 kWh, à 200 km en 2016 puis 235 km en 2018 (33 kWh), l’i3 cuvée 2019 promet 285 km avec une batterie de 42,2 kWh. Une optimisation ou une mise à jour technologique est derrière chaque kilomètre d’autonomie engrangé, qu’il s’agisse de la densité énergétique des éléments de la batterie, d’une chimie plus efficace ou d’une meilleure gestion de l’électronique de puissance. Mais cela suffit-il quand des concurrents affichent des autonomies réelles de 400 km (Kia e-Niro, Hyundai Kona EV) ?

Pour avoir essayé l’i3 dans toutes ses versions, une chose est sûre : l’originalité de sa conception, avec son moteur électrique arrière de 125 kW/170 ch et de 250 Nm de couple sur un châssis alu et une carrosserie en fibres composites, en fait une voiture électrique légère (1 345 kg), donc vive et amusante à conduire malgré une direction beaucoup trop directe et sensible au moindre écart.

Mais le principal défaut reste la voracité du moteur électrique : pas moins de 18 kWh/100 km en conduite normale, soit autour de 200 km d’autonomie ; l’homologation WLTP annonce 13,1 kWh/100 km et 285 km. Les concurrentes sont plus efficientes à environ 15 kWh/100 km, avec des moteurs moins puissants mais largement suffisants. Car en réalité, l’autonomie annoncée ne s’obtient qu’à condition d’enclencher le mode Eco Pro de gestion du moteur qui durcit l’enfoncement de la pédale d’accélérateur, limite la vitesse maxi (réglable de 80 à 130 km/h au lieu de 150 km/h) et supprime le chauffage des sièges et l’air conditionné. Un mode qui n’est pas si frustrant que cela, les capacités de reprise étant bien présentes.

Les 285 km d’autonomie s’atteignent en ne dépassant pas les 110 km/h sur autoroute et en adoptant la conduite « pied léger Eco Pro » indiquée sur le combiné central. L’i3 demeure donc une petite citadine électrique peu encline aux sorties champêtres et toujours à un prix très premium de 39 950 euros TTC au minimum (hors bonus).

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Valeurs futures
BMW i3 120 Ah 170 ch BVA Atelier
Énergie Électricité
Boîte de vitesses Automatique
Carrosserie Berline
Cylindrée (cm3) 0
CO2 (g/km) 0
Ch din 170
Prix neuf TTC (€) 39 950
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 18 696
Valeur reprise 46,8 %
Valeur vente TTC (€) 21 919
Valeur vente 54,9 %
Source : Forecast Autovista, mai 2019.

Notre avis

PLUS
Citadine électrique premium et valorisante ● Puissance et vivacité des performances ● Autonomie en hausse mais insuffisante


MOINS
Moteur gourmand en électrons ● Prix d’accès élevé ● Direction trop sensible aux écarts de conduite