BMW i4 et iX : le futur s’écrit en électrique

BMW veut s’imposer dans l’électrique avec le lancement simultané de la berline i4 et du grand SUV iX, avec des ressemblances mais de réelles différences.
4003
BMW i4
BMW i4

La grande berline BMW i4 repose sur la plate-forme CLAR multi-énergies de la Série 4 Gran Coupé en version thermique hybridée en 48 V. Longs de 4,78 m, ces deux modèles offrent, par rapport à une Série 3 classique, un hayon arrière ouvrant sur un gigantesque coffre modulable, avec la banquette arrière fractionnable. Et l’i4 ne se distingue que par l’absence de bruit moteur et une masse plus importante (2 t), batterie de 80,7 kWh oblige.

La BMW i4 joue l’élégance

La version essayée ici propose un seul moteur électrique de 340 ch en propulsion, suffisant pour un usage polyvalent. Pour profiter de l’autonomie annoncée à 500 km environ, il faudra avoir le pied léger et ne pas enchaîner plus de 200 km sur autoroute à vitesse réglementaire. Et sur le réseau secondaire, à vitesse soutenue, notre consommation s’est élevée à 22 kWh/100 km, soit à peine 400 km d’autonomie, hors parcours urbains plus favorables à la sobriété. Mais cette i4 a le mérite de l’élégance du style et de l’agrément de conduite. Malgré des suspensions un peu trop raides qui ne ménagent pas le dos de ses occupants sur les bosses des départementales.

Pour sa part, le grand SUV iX affiche un encombrement identique ou presque (4,95 m de long) à celui du X5 thermique et PHEV. Mais sa plate-forme originale lui confère un excellent Cx de 0,25 (0,31 pour le X5). Une énorme batterie de 105,2 kWh, entre les deux essieux, assure environ 600 km d’autonomie maximale. Lors de nos essais au départ de Paris sur autoroute, suivie par un parcours en Anjou, la pluie et le froid ont poussé la consommation à 25 kWh/100 km, soit 420 km d’autonomie. Par temps plus clément, sans alimenter les phares ni chauffer, les 550 km annoncés sont atteignables en incluant un parcours urbain.

Le BMW iX joue l’agilité

À l’avant et à l’arrière, les deux moteurs électriques de cet iX xDrive50 à transmission intégrale totalisent 523 ch pour 765 Nm, et emmènent facilement les 2,5 t à vide. Avec une agilité surprenante, parfois supérieure à celle de l’i4 : les quatre roues directrices et les réglages des suspensions pneumatiques de série sont mieux calibrés pour préserver un excellent confort dynamique. Enfin, la version xDrive40 de 326 ch n’augmente pas l’autonomie : sa batterie n’est que de 71 kWh, soit 400 km. Mais pour 86 250 euros TTC, contre 103 500 euros en xDrive50.

BMW i4 eDrive40 iX xDrive50
Moteur Synchrone à rotor bobiné Synchrone à rotor bobiné
Puissance totale en crête/continue (ch) 340/- 523/177 (AV : 272/AR : 340)
Couple (Nm) 430 765 (AV : 352/AR : 400)
Transmission Propulsion Intégrale
Batterie (kWh net) 80,7 105,2
Conso. mixte (kWh/100 km) 16,1-19,1 19,8-23,0
Autonomie (km) 493-590 549-630
Chargeur (kW, AC/DC) 11/200 11/200
Vitesse maxi (km/h) 190 200
0 à 100 km/h (s) 5,7 4,6
Poids à vide (kg) 2 050 2 585
Charge utile (kg) 555 635
Coffre (l, mini/maxi) 470/1 290 500/1 750
L x l x h (mm) 4 783 x 1 852 x 1 448 4 953 x 1 967 x 1 696
À partir de (€ TTC) 59 700 103 500

BMW i4

BMW-i4-intérieur

BMW iX

BMW-iX-intérieur

BMW-iX
BMW-iX
BMW-iX

Notre avis

PLUS Confort de roulage ● Agilité et vivacité du châssis ● Autonomie correcte
MOINS Masse totale ● Design intérieur déroutant ● Ergonomie des commandes

PARTAGER SUR