BMW passe ses X5 et X6 au mild hybrid

Méthodiquement, BMW passe au mild hybrid de 48 V. C’est au tour du 3.0 turbodiesel de 340 ch de s’équiper de cette hybridation légère pour les X5 et X6.

446
BMW mild hybrid
BMW X5

Faire baisser le niveau de CO2 moyen pour chaque constructeur est un impératif absolu en 2020 pour se conformer au règlement CAFE (Corporate Average Fuel Economy). Qui fixe pour chacun les objectifs à atteindre : pour BMW, c’est 102,4 g/km en 2021 (voir aussi la brève). Et chaque gramme compte. D’où l’intérêt, en plus des modèles électriques et hybrides rechargeables, de passer les motorisations à l’hybridation « simple » ou légère appelée fort logiquement… « mild hybrid » en anglais !

Pour le gros et réputé 6-cylindres en ligne de 3.0 turbodiesel, le motoriste a adapté un alterno-démarreur de 48 V. Celui-ci fournit une puissance de 8 kW/11 ch au démarrage et en reprises. L’ensemble délivre donc désormais 340 ch et 700 Nm de couple, et réduit ses émissions de CO2 de 183-187 g à 153-164 g pour le X6 en NEDC corrélé (BMW ne diffuse aucun chiffre en WLTP). Pour le X5 xDrive 40d du même métal, les émissions passent à 154-167 g, toujours en NEDC corrélé. Ces deux gros SUV seront commercialisés à partir de mars 2020 et l’on saura alors obligatoirement leurs niveaux réels d’émissions de CO2 en WLTP.

Voir notre essai du X5

PARTAGER SUR