BMW X1 : restylage et hybridation

Le X1, le SUV compact de BMW, adopte la face avant vue sur les X3 et X5 et en profite pour revoir ses motorisations, conformes à l’euro 6d, avec aussi une version hybride.

622
BMW X1

Plus statutaire et plus massif, le X1 de BMW restylé s’équipe à son tour de cette nouvelle calandre au double haricot qui se veut imposante mais toujours élégante. Les feux sont aussi redessinés, tout comme les prises d’air au bas du bouclier. Le récent X3 a servi de modèle, tout comme la nouvelle compacte Série 1 qui a hérité au passage de la plate-forme UKL (voir la brève).

Un BMW X1 hybride

Mais le plus important se situe sous le capot avant. Ou plutôt sur le train arrière pour la future version hybride rechargeable X1 xDrive25e commercialisée en mars 2020. En effet, cette dernière se dotera de la quatrième génération de batterie logée sur le train arrière. Une batterie qui aligne 9,7 kWh et assure une autonomie en tout-électrique de 57 km pour des émissions à 43 g. Le 3-cylindres essence de 125 ch/220 Nm est aidé par un moteur électrique de 95 ch/165 Nm ; le tout cumule au maximum 220 ch.

Des émissions de CO2 contenues

Pour les moteurs thermiques, ils sont dorénavant conformes à la norme Euro 6d et venus directement de la Série 1. On retrouve donc le 2.0 turbodiesel en 116 ch/107 g (sDrive16d BVM6 à 36 650 euros TTC en Business Design), en 150 ch/125 g (sDrive18d BVM6 à 39 250 euros) et en 190 ch/116 g (sDrive20d BVA8 à 44 650 euros).

En essence, la sDrive18i de 140 ch/125 g avec BVA constitue l’accès à la gamme à 35 100 euros en Business Design toujours. Alors que la sDrive20i de 192 ch/129 g avec boîte double embrayage pointe à 42 700 euros. La transmission intégrale nécessite 2 050 euros supplémentaires.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter