Bosch veut renforcer la sécurité active des deux-roues

Créateur de l’ABS et de l’ESP, l’équipementier allemand Bosch s’attaque depuis quelque temps à la sécurité active des deux-roues, longtemps en retard, avec plusieurs innovations.

1304
Bosch sécurité active deux-roues
Bosch - Prévention glissement

Selon Bosch, un accident corporel grave sur quatre à deux-roues pourrait être évité avec l’adoption du freinage antiblocage ABS. Après l’Europe, des pays comme l’Inde le rendent obligatoire pour les plus de 125. On peut se d’ailleurs demander pourquoi les plus petites cylindrées ne sont pas concernées, même si la question du coût reste cruciale.

Bosch a aussi commercialisé depuis quelques années le MSC, soit le contrôle de stabilité pour moto. Ce pendant de l’ESP pour l’automobile est capable d’agir sur l’accélérateur ou les freins pour stopper un début de dérapage, sous contrôle d’un capteur d’inclinaison. Un équipement présent juste sur quelques motos haut de gamme. L’avertisseur d’angle mort est aussi évoqué, un équipement déjà de série sur certaines BMW.

Bosch sécurité active deux-roues
Bosch – MSC 2-roues

Travailler la communication

C’est dans cette dynamique que l’équipementier développe d’autres projets qu’il vient de révéler. Par exemple, la communication entre véhicules (Car to V) via wi-fi et 5G, pour signaler l’approche ou la présence d’un deux-roues à une voiture. Autre idée, l’implantation d’un radar permettant la conduite avec le régulateur de vitesse adaptatif, si agréable sur autoroute. Un avertisseur de collision peut aussi prévenir le conducteur si la moto ou le scooter se rapproche trop vite d’un autre véhicule.

Plus loin de la mise en production, d’autres possibilités sont sur la table comme le projet de recherche sur la prévention du glissement en cas de chute. Ainsi, une cartouche de gaz pourrait développer un flux puissant pour redresser la moto en cas de perte de contrôle latéral, avant même la chute complète.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter

Passer à l’eCall

Enfin, Bosch envisage aussi d’étendre à la moto l’eCall devenu depuis peu obligatoire sur les nouveaux modèles de véhicules (voir la brève). L’eCall permet de contacter les services d’urgence en cas d’accident, leur donnant les coordonnées du lieu. Un service d’appel en cas de panne ou même de simple question pourrait aussi être mis en place. De quoi compléter une offre permettant de vrais progrès en termes de sécurité à deux-roues.

Bosch sécurité active deux-roues
Bosch – Active Cruise Control