Segments B et C (polyvalentes et compactes) : se donner bonne contenance

Le break, une espèce en voie de disparition… Si notre exploration se limitait au segment B, tout porterait à le croire. Au rythme des renouvellements, l’offre s’amenuise et la déferlante des SUV et autres cross-overs urbains s’apprête à emporter ses derniers représentants. Les seuls îlots de résistance ne passeront pas le cap de la succession.

- Magazine N°233
2576
Breaks polyvalentes compactes - Podium segments B et C
Le podium : 1. Peugeot 308 SW / 2. Renault Mégane Estate / 3. Volkswagen Golf SW

Ainsi, chez Renault, la Clio Estate, apparue fin 2013, a peu de chances d’être reconduite, au grand dam de ses utilisateurs qui ont pourtant trouvé en son existence motif à satisfaction. En s’étirant d’une vingtaine de centimètres (4,27 m contre 4,06 m), cette enfant chérie des entreprises se découvre des aptitudes au transport, avec un coffre passant de 300 à 443 l, voire jusqu’à 1 380 l en rabattant la banquette arrière.

L’opération n’altère en rien le comportement brillant de la Clio IV, pas plus qu’elle n’en modifie les émissions. L’Estate jouit donc également de l’extrême sobriété d’une version à 82 g du 1.5 dCi 90 (à partir de 20 200...