Les breaks : priorité à la commodité

Largement plébiscité par les entreprises, le break apparaît comme le prolongement naturel de la berline. Pousser les murs modifie les caractéristiques mais la poignée de centimètres supplémentaires et les kilos qui l’accompagnent ne changent généralement pas la personnalité d’un modèle.

- Magazine N°222
629
Les breaks : priorité à la commodité

Intrinsèquement, il demeure le même avec ses qualités et ses défauts. Mais cette conversion se montre plus ou moins pertinente pour la capacité de chargement. Examen des forces en présence.

La Renault Mégane vient d’ailleurs tout juste de s’adonner à cette pratique, avec pour résultat une version Estate non dénuée de talent. Étirée à 4,63 m (+ 27 cm par rapport à la berline), la compacte au losange met parfaitement à profit cette transformation, notamment par l’ingéniosité de sa modularité. En revanche, côté coffre, la fluidité des lignes ne favorise guère la contenance (de 521 à 1 504 l).

Mégane et 308, le face-à-face

À la manœuvre pour cette...