Avec le Brexit, le groupe Sterne accroît son chiffre d’affaires

Dans le cadre du Brexit, le groupe Sterne s’inscrit comme un expert douanier des échanges outre-Manche et augmente ses prestations de services aux transporteurs et aux chargeurs.
1022
Brexit groupe Sterne
Le Groupe Sterne réalise 72 000 livraisons par jour en provenance de 55 agences européennes et 191 pays. Crédit Sterne

Avec 55 agences européennes, 500 prestataires de transport et 72 000 livraisons quotidiennes, le groupe Sterne a pris le Brexit au sérieux (voir notre précédente brève sur le Brexit). Depuis 2017, il s’est préparé aux nouvelles procédures d’échanges avec le Royaume-Uni.

Brexit groupe Sterne
Loïc Chavaroche Crédit Sterne

Les voyages vers le Royaume-Uni s’effectuent ainsi sous contrôle. Les conducteurs partent avec cinq jours de vivres, de masques et de gel, et dorment dans les véhicules. « Nous gardons un contact étroit car leur vie n’est pas facile, souligne Loïc Chavaroche. Au retour, ils sont autorisés à trois opérations de cabotage pour recharger. S’ils sont positifs au covid-19, ils restent sur place et nous envoyons quelqu’un pour rapatrier le camion s’il est plein », poursuit ce directeur qualité, sûreté et environnement, en charge de l’ensemble des procédures douanières du groupe.

Nouveaux itinéraires du transmanche

Les ports d’embarquement dépendent de l’affluence des camions. De fait, plusieurs ports sont prévus car les dédouanements ont fait passer la durée des allers-retours de deux à trois jours. Outre Calais et Eurotunnel, les camions partent de Rouen, Ouistreham, Anvers ou même Rotterdam. Le groupe Sterne ne livre plus l’Irlande par la route pour éviter les bouchons du Royaume-Uni, et passe par Dunkerque-Rosslare ou Roscoff-Cork.

Les frais au Royaume-Uni étant insolvables, les exploitants sont devenus commerciaux et n’acceptent que les transports payés en France et qu’ils valident par cotation. Ils facturent aussi les pertes de temps en douane. Les conducteurs remplissent manuellement les CMR (lettre de voiture). « Nous employons trop de conducteurs sous-traitants pour utiliser une CMR numérisée que l’oubli ou le bris du portable rendrait invérifiable, nous pénalisant de 1 500 euros d’amende, justifie Loïc Chavaroche. Ils établissent la CMR et la font valider dans nos agences. »

Groupe Sterne : représentant en douane enregistré

Le groupe est aussi devenu représentant en douane enregistré (RDE). « Être RDE accélère nos dédouanements, explique Loïc Chavaroche. Nous avons embauché des déclarants en douane à notre centre national de Roissy et passé des conventions avec des prestataires à Calais, Dunkerque, Boulogne et Lyon pour les opérations locales. Nous formons aussi des déclarants en alternance dans nos agences. » En vue du versement du crédit d’enlèvement pour les clients, Sterne a augmenté sa réserve bancaire à 1,5 et à 16 millions d’euros sa caution bancaire sur la liquidation de la TVA.

Brexit groupe Sterne
Le Groupe Sterne est devenu RDE. Il revend cette prestation aux transporteurs et aux exportateurs-importateurs.

Pour les opérations de transit, Loïc Chavaroche a formé les exploitants à la collecte et au contrôle des documents de l’enveloppe logistique (facture, déclaration et origine des marchandises, valeur, liste de colisage et lettre de voiture). Opérations de douane et de transit sont facturées à la ligne, soit de 50 à 100 euros par déclaration en douane, et de 25 à 30 euros par déclaration informatique. « Nous aidons tous les jours des entreprises qui rencontrent des problèmes de procédure, note Loïc Chavaroche. Nous dédouanons même des arrivages de poissons et nous vendons des services douaniers aux transporteurs. Le Brexit augmente notre chiffre d’affaires et notre clientèle. »

PARTAGER SUR