Bridgestone France, Belgique et Pays-Bas : l’application conducteur, un réflexe à prendre

À la tête de 130 véhicules, Bridgestone fait appel à un fleeteur pour gérer sa flotte, aux côtés de ses deux loueurs. Et le pneumaticien a aussi mis à disposition de ses conducteurs l’application conducteur du prestataire. Une application qui montre son utilité même si les conducteurs doivent encore prendre le réflexe d’y recourir. Premier bilan.
- Magazine N°279
1246
Appli conducteur

Pour ses conducteurs, Bridgestone a déployé l’application conducteur de son prestataire fleeteur. « Bridgestone intervient sur le marché automobile : notre car policy est donc généreuse », souligne d’emblée Bertrand Maumy, directeur des services généraux du pneumaticien. « Avec des marques premium comme BMW, Mercedes et Lexus, mais aussi Toyota et le groupe Volkswagen », complète Bertrand Maumy. En France, le parc de Bridgestone compte 130 véhicules, avec un TCO moyen de 10 000 euros par an.

« Pour rationaliser la gestion de ce parc, nous avons implanté le logiciel Winflotte et faisons appel à eux pour le fleet management. À chaque commande...