Bris de glace : un habitué des statistiques sinistres des flottes

Dans les statistiques des flottes, les bris de glace constituent la catégorie de sinistres la plus courante en nombre. Heureusement, ils n’engendrent quasiment pas de dommages corporels et l’immobilisation qu’ils entraînent reste brève. La garantie est relativement standard mais des différences apparaissent en comparant les contrats d’assurance.

- Magazine N°253
782
Bris de glace
© KonoKlast

Les événements garantis

La garantie du bris de glace présente la propriété d’être définie brièvement et simplement, et de ne comporter que peu de cas d’exclusion. Mais cette qualité ne signifie pas que sa formulation soit uniforme sur le marché de l’assurance. Ordinairement, cette garantie couvre le bris accidentel des éléments verriers du véhicule, par exemple dû au choc de gravillons projetés.

À noter : compte tenu du coût relativement modeste des sinistres liés aux bris de glace, les entreprises tendent à auto-assurer ce poste de garantie : sa pénétration en 2018 n’a été que de 68 %. Pour comparaison, le taux de souscription du bris de...