Bruit des véhicules : les constructeurs baissent d’un ton

Émissions de CO2 et rejets polluants ne constituent pas les seules cibles dans le viseur de la Commission européenne. La diminution du bruit fait également partie des objectifs environnementaux, comme enjeu de santé publique et de protection des citoyens européens.

- Magazine N°196
620

D’après les experts, une exposition permanente à des niveaux élevés de bruit de trafic peut provoquer un épuisement des réserves corporelles, des perturbations du fonctionnement des organes et entraîner des maladies cardiovasculaires. Or, la moitié de la population de l’UE vit dans des zones urbaines et se trouve donc exposée à des niveaux de bruit supérieurs à 55 db à cause de la circulation routière.

Un projet de loi a été déposé pour remettre à jour la législation actuelle qui date de 1970. Les députés de la Commission de l’environnement veulent diminuer les limites de bruit pour les VP et VUL de 74 à 68 db d’ici 2025. Les grosses...

PARTAGER SUR