Bruno Mathieu, ville de Nantes et Nantes Métropole : « Le dialogue doit primer, d’où le rôle du management »

Pour les conducteurs des 1 504 véhicules en parc, Nantes et sa Métropole misent sur un plan d’actions autour de la prévention routière, et vont jusqu’à actionner le levier de la coercition

- Magazine N°230
1571
Bruno Mathieu

Bruno Mathieu, directeur logistique, ville de Nantes et Nantes Métropole.

« Nous n’avons volontairement pas mis en avant l’approche financière de la sinistralité dans la communication en direction des agents, affirme d’emblée Bruno Mathieu. C’est d’abord un sujet qui concerne la sécurité des agents et celle des usagers qui se trouvent dans des espaces publics. Nous n’avons d’ailleurs pas mené de démarche spécifique pour mettre l’accent sur le coût lié à la sinistralité, bien qu’il soit suivi précisément. »

En décembre dernier, la collectivité a toutefois lancé un plan d’actions qui renforce le dispositif de prévention routière de façon à passer...