Segro s’équipe en bornes de recharge

Bump poursuit les installations des bornes pour la foncière de surfaces commerciales et logistiques Segro qui veut équiper 20 % de ses places de stationnement à horizon 2025.
6879
Bump bornes Segro

La foncière immobilière Segro a fait appel à l’installateur de bornes Bump pour équiper en points de charge les parkings de ses implantations, soit des surfaces commerciales ou logistiques en location. L’objectif pour cette foncière : équiper en bornes 20 % de ses places de parking sur tout le territoire à horizon 2025. « Ce projet s’inscrit pleinement dans notre démarche RSE, baptisée Responsible Segro, indique Quentin Liu, le directeur technique et construction de Segro France. Il confirme notre engagement en faveur de modes de déplacement plus durables et annonce d’autres initiatives pour l’ensemble de nos sites en France. »

Les premières implantations de bornes ont débuté en 2021 avec des installations au sein du site de logistique urbaine de Segro Park de à Dugny en Seine-Saint-Denis, et sur le parc d’activité Segro Parc Carré des Aviateurs au Blanc-Mesnil, dans le même département. Les deux partenaires annoncent également plusieurs installations de bornes à venir au Segro Parc des Petits Carreaux (94), un parc d’activité d’une superficie de 150 000 m² de surfaces louées.

Segro annonce un taux de disponibilité à 98 % sur les bornes

Dans le cadre de ce partenariat entre la foncière et Bump, l’installateur livre des bornes clés en main. Il prend à sa charge les travaux d’installation et réalise les implantations en fonction des demandes des locataires. Ensuite, Bump exploite ces bornes tout en versant un dédommagement à Segro. « Les locataires peuvent se recharger simplement en ne payant que le kWh consommé. Les bornes sont adaptées aux sites fonciers avec une maintenance de qualité offrant 98 % de taux de disponibilité », avancent les deux partenaires. Par ailleurs, Bump estime que l’équipement de 5 % des places de parking des sites du tertiaire français d’ici 2025, conformément à la LOM, nécessiterait le déploiement de 740 000 bornes supplémentaires.