C4 Picasso 1. 6 HDi 110 ch : Le meilleur compromis

- Magazine N°136
547

Un monospace compact qui a du coffre, sous le capot avant comme dans sa malle arrière, et qui offre un bel agrément de conduite et un bon confort, c’est rare ! En voici un et ce n’est donc pas un hasard si ce C4 Picasso obtient un vrai succès avec des prestations globales de très bon niveau et un design novateur. Grâce à son architecture intérieure intelligente, l’habitabilité n’est pas une chimère à l’avant comme à l’arrière. Les trois passagers du deuxième rang ont chacun droit à un siège de dimension identique – 45 cm de largeur, moins que dans un Renault Scénic tout de même – lequel coulisse sur 13 cm avec une position «confort» en réglant l’inclinaison du dossier. Le coffre affiche donc une bonne capacité (500 l sous la tablette cache-bagage). Si l’on escamote d’un seul geste les sièges arrière, la capacité peut atteindre 1 734 l avec un plancher plat. Spacieux et modulable, le C4 Picasso sait aussi se faire confortable avec des sièges réellement ergonomiques, ni trop mous, ni trop fermes. De même, les tissus et moquettes de la sellerie, des contre-portes et du plancher sont de bonne qualité. La planche de bord n’est pas en reste avec une finition de très bonne facture. De son côté, l’immense pare-brise panoramique grand angle avancé signe l’originalité de ce monospace compact et l’un de ses meilleurs atouts. La vision est excellente sur la route et en virage, les larges fenestrons suppriment les angles morts. Sur la route, les premiers kilomètres surprennent par la qualité de l’amortissement et des suspensions qui ne font aucune concession, tant en souplesse pour le confort qu’en maintien pour la tenue de route. Une conduite «sportive» au rythme soutenu, et enchaînant virages et mauvais revêtements, laisse imperturbable le châssis. Le «petit » 1. 6 HDi de 110 ch se révèle toujours aussi vaillant et suffisant en performances tout en préservant une bonne sobriété. Et son classement en 6 CV contre 8 CV pour le 138 ch milite toujours en sa faveur, les deux échappant au malus (en Grand Picasso aussi). Ce monospace compact se révèle donc un véritable vaisseau au long cours.

PARTAGER SUR