Publi-Communiqué

Trois leaders sur un segment C stratégique

Avec KADJAR, Nouveau SCENIC et Nouveau Grand SCENIC, Renault dispose d’armes décisives pour s’imposer sur un segment C qui représente plus de 40 % du marché des entreprises.

1474
Renault Kadjar
Renault Kadjar

Certaines catégories de véhicules revêtent davantage d’importance dans les ventes d’un constructeur. C’est le cas du segment C, premier vecteur de volume sur le canal des particuliers comme sur celui des entreprises. Et à l’image des autres catégories, le segment C voit s’envoler les immatriculations de SUV.

Lancé en juin 2015, KADJAR fonde son succès sur de nombreux points forts. Tout d’abord, contrairement à certains concurrents, KADJAR se décline dans une version 4×4 qui, avec une garde au sol de 20 cm, affiche de réelles qualités de franchissement.

Cette version 4×4 constitue l’une des trois configurations proposées avec une version 4×2 classique, mais aussi une déclinaison 4×2 Extended Grip à la motricité renforcée, pour une conduite optimale par tous les temps et dans toutes les conditions. Ces versions 4×2 et 4×4 peuvent être associées à un diesel dCi de 130 ch dont le couple à bas régime permet de franchir tous les obstacles.

Le moteur dCi 110 ch, avec sa boîte manuelle ou automatique EDC, connaît le plus de succès auprès des flottes. Avantage décisif pour cette clientèle, les émissions de CO2 se limitent à 99 g/km, soit en dessous du seuil des 100 g à partir duquel le prix du gramme passe de 2 à 4 euros dans le cadre de la TVS.

Le TCO de KADJAR a été très étudié. Sa version Business s’équipe de jantes de 17 pouces qui permettent de maîtriser les coûts de remplacement des pneumatiques, et se dote en série des équipements les plus importants pour les flottes (aide au parking, GPS avec écran tactile 7 pouces, etc.). En version Intens, ce SUV arbore des roues de 19 pouces qui offrent le meilleur du style de Kadjar.

Pour ses clients qui ne recherchent pas nécessairement des SUV, Renault a fait le choix de continuer à proposer, en parallèle de Kadjar, une offre de monospaces avec Nouveau SCENIC et Nouveau Grand SCENIC.

Renault Grand Scenic et Renault Scenic
Renault Grand Scenic et Renault ScenicNouveau SCENIC accroît sa modularité

Toutes carrosseries confondues, ce monospace a occupé le deuxième rang du podium en 2016, alors que la nouvelle génération n’est arrivée qu’en octobre et n’a représenté que 5 % des ventes. Nouveau SCENIC produira tous ses effets en 2017, année où il devrait retrouver son rang de leader.

Nouveau SCENIC accroît sa modularité

Dynamisé par un pare-brise plongeant et une carrosserie bi-ton, Nouveau SCENIC affiche un style résolument moderne. Et dans la tradition des monospaces de Renault, il se distingue par son confort de vie à bord. Trait distinctif de la précédente génération, la modularité a encore été améliorée dans cette dernière version. Héritée de Nouvel Espace, la fonction One-Touch rabat les sièges par une simple pression, afin d’obtenir un plancher plat en un clin d’œil.

Avec 63 l de rangement, Nouveau SCENIC figure au sommet de sa catégorie. Outre quatre trappes sous le plancher, il reprend le tiroir Easy Life inauguré sur Nouvel ESPACE. Placé face au siège du passager avant, cet espace offre 11,5 l de capacité de rangement, soit 3 l de plus qu’une boîte à gants traditionnelle. Quant à la console centrale coulissante, elle s’intègre à la planche de bord pour adopter les codes d’un cockpit de berline, ou se déploie vers l’arrière et devient un espace de partage entre conducteur et passagers.

Dès le premier niveau de finition, Nouveau SCENIC offre le freinage actif d’urgence avec détection de piétons, une première parmi les monospaces du segment C. Bardé de nouvelles technologies, il intègre aussi l’assistant de maintien de voie et l’alerte de détection de fatigue, pour la première fois sur un véhicule de la marque. Par ailleurs, il hérite des principales aides à la conduite du marché. Atypiques sur un monospace, les roues de 20 pouces apparentent Nouveau SCENIC à la famille des crossovers. Avec des pneus basse consommation et un châssis adapté à cette dimension, le SUV de Renault affiche un TCO aussi concurrentiel qu’un véhicule équivalent équipé de jantes de 17 pouces.

Pour les flottes, Nouveau SCENIC propose en particulier le moteur Energy dCi 110 dont les émissions de CO2 ne dépassent pas les 100 g.

À la croisée des monospaces et des SUV

La version 7 places de Grand SCENIC est très appréciée des entreprises auprès desquelles elle réalise la majorité de ses ventes. Grâce à une valeur résiduelle élevée, le TCO de cette configuration est optimisé au maximum.

En septembre prochain, Renault proposera les versions Initiale Paris de Nouveau SCENIC et Nouveau Grand SCENIC, ce qui rapprochera encore leur niveau de prestations du segment supérieur.

Les atouts de Renault KADJAR

• Habitabilité au sommet • dCi 110 ch vif et sobre • TCO très compétitif • Style polyvalent et statutaire

Des lignes plus sensuelles pour une clientèle élargie

Raphaele Jarry, chef de gamme segment C, Renault
Raphaele Jarry, chef de gamme segment C, Renault

« Tous canaux confondus, le segment C représente 40 à 43 % des ventes. En 2016, il est repassé devant le segment B. Sur le marché des flottes, son poids est encore plus lourd. Depuis quelques années, les SUV connaissent un succès grandissant : de 10 % des ventes du segment C en 2009, leur part est passée à 35 % en 2017. Désormais, les crossovers font jeu égal avec les berlines. Premier SUV du segment C sur le marché des flottes et des loueurs longue durée, KADJAR s’inscrit aux côtés de Nouveau CAPTUR, Nouveau KOLEOS et Nouvel ESPACE dans la gamme des crossovers Renault.

Contrairement à d’autres SUV du segment C aux lignes viriles, carrées et taillées à la serpe, KADJAR offre un design plus sensuel et moins agressif. Renault est le seul constructeur à proposer une triple offre sur le segment C avec une position de conduite haute. Le client bénéficie dans tous les cas d’un design soigné et d’un TCO maîtrisé. Il peut, selon son usage, privilégier le champion de l’outdoor ou l’expert de la modularité. »

PARTAGER SUR