• Mots clés connexes
  • GNV

Un camion-toupie GNV pour les Transports Jacky Perrenot

Après avoir financé son développement, le transporteur Jacky Perrenot a commandé son premier tracteur GNV équipé d’un malaxeur électrique pour transporter du béton à Lyon et Grenoble.

1846
Transports Jacky Perrenot
(c) Iveco

À l’occasion du salon international de la construction et des infrastructures Intermat, l’entreprise de transport Jacky Perrenot a commandé 6 Stralis X-Way, la nouvelle gamme d’Iveco destinée à l’industrie de la construction, en version gaz naturel (GNV), dont 5 porteurs 400 ch.

Suite au test d’une durée de 4 mois et sur plus de 5 000 km pour ses opérations à Lyon, le transporteur a également décidé de passer commande d’un tracteur Stralis X-Way NP équipé d’un malaxeur électrique Cifa dont il a financé le développement.

Ce camion-toupie bénéficie d’une autonomie de 250 km, soit 100 km de plus que l’objectif fixé lors du projet. « Grâce au couple plus élevé du moteur Cursor 9, un système hydraulique peut être utilisé à la place du système électrique pour faire tourner la bétonnière », précise Iveco.

Un objectif de 1 000 véhicules GNV en 2020

Avec cette nouvelle commande, le transporteur agrandit encore un peu sa flotte roulant au gaz naturel, après avoir déjà acquis 250 Stralis en novembre 2017 lors du salon Solutrans.

« Quand nous nous sommes lancés dans le gaz naturel début 2012, avec notre première commande de 3 camions Iveco GNC, nous n’aurions jamais imaginé que 6 ans plus tard nous aurions commandé plus de 500 véhicules de la marque alimentés au GNC et GNL et que nous pourrions aussi les utiliser pour nos activités de construction », a commenté Philippe Givone, directeur général des Transports Jacky Perrenot. L’objectif est désormais d’atteindre les 1 000 unités GNC et GNL en 2020.

Ce volume devrait garantir au transporteur de l’avance sur ses concurrents, alors le gouvernement français encourage la conversion des poids lourds diesel au gaz. Selon Philippe Givone : « De nombreux autres transporteurs suivront nos traces pour une très bonne raison : les opérateurs logistiques qui investiront dans les camions GNC et GNL pérenniseront leurs activités. »

PARTAGER SUR