Sécurité routière : les dangers du cannabis au volant

À compter du 25 mars prochain, la Sécurité Routière lance une campagne sur les dangers du cannabis au volant. L’occasion de rappeler aux conducteurs quelques chiffres.

1640
Cannabis volant

3 477 personnes tuées sur les routes en 2016, 22 %, soit 752 personnes, ont été tuées dans un accident impliquant un conducteur ayant fait usage de stupéfiants.

Pour rappeler les dangers sur l’usage du cannabis au volant, la campagne de la Sécurité Routière comprendra un film diffusé à la télévision et au cinéma, ainsi que deux spots radios. La Sécurité Routière en profite aussi pour rappeler quelques chiffres. Ainsi, parmi les 3 477 personnes tuées sur les routes en 2016, « il est estimé que 22 %, soit 752 personnes, ont été tuées dans un accident impliquant un conducteur ayant fait usage de stupéfiants », précise la Sécurité routière. Et cette situation représente près de 14 % des accidents de la circulation.

22 % des accidents mortels liés au cannabis au volant

Autre donnée mise en avant : « Parmi les conducteurs âgés de 18 à 24 ans impliqués dans un accident mortel, 20 % sont positifs à au moins un stupéfiant. » Un pourcentage qui monte à 22 % pour la catégorie des 25-34 ans. Dans le cadre des accidents mortels, parmi les conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants, 67 % conduisent des voitures et 17 % des motocyclettes.

Autre donnée préoccupante : « La moitié des conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants a également un taux d’alcool illégal. » Sachant, précise la Sécurité Routière, que le mélange de cannabis et d’alcool multiplie par 29 le risque de causer un accident mortel. Enfin, les conducteurs contrôlés positifs aux stupéfiants dans les accidents mortels sont à 93 % des hommes.

Le cannabis diminue les capacités au volant

Avec cette conclusion que nous empruntons à la Sécurité Routière : « Quand il est sous l’emprise de cannabis, le conducteur n’a pas conscience de la diminution de ses capacités au volant : mauvaise évaluation des distances, perte de vigilance et de contrôle, diminution de la concentration, etc. La conduite devient alors plus dangereuse et peut amener le conducteur à commettre des infractions (excès de vitesse, stop ou feu rouge grillé, défaut de ceinture, etc.) ou pire, causer un accident. »

La dernière brève sur la sécurité routière.

PARTAGER SUR