Capsauto gère les accidents et le SAV

Après un accident, on le sait, c’est toujours vers les assureurs et les gestionnaires de flottes que se tournent les collaborateurs pour être dépannés, bénéficier d’un véhicule de remplacement et faire réparer l’auto.

- Magazine N°142
1165

Or, organiser un «sauvetage» dans l’urgence n’est pas une mince affaire. Du coup, chefs de parcs et assureurs délèguent cette tâche à CapsAuto, dont c’est le métier. « Nous nous occupons de tout, trouvons un atelier parmi nos 750 garages partenaires qui dispose d’autos de prêt et nous faisons en sorte que la voiture, une fois réparée, soit restituée à domicile », explique David Best, Directeur marketing de CapsAuto. Ce spécialiste, implanté en France depuis dix ans, gère 150 000 interventions par an ! Et ses résultats augmentent invariablement chaque année, avec des hausses à deux chiffres (+ 15 % en 2007). Lesquelles, « c’est notre objectif », prévoit David Best, « devraient se poursuivre, d’autant que la société s’étend à d’autres activités. » Depuis 3 ans en effet, CapsAuto s’occupe aussi de la gestion de l’après vente (au sens large), des flottes. « Les loueurs proposent un package global, sans que soient détaillés les différents postes liés à l’après vente des véhicules : prêt d’une auto, carburant, etc. Fort de ce constat, et connaissant le désir de transparence des gestionnaires de parcs, nous leur proposons un concept à tiroir, leur offrant de nous confier la gestion de tout ou partie des prestations après-vente, dont nous détaillons précisément les coûts. Exemple : une flotte peut choisir de nous déléguer les pneus, l’assistance, mais garder la gestion des révisions de ses véhicules. » Quatre entreprises, totalisant environ 15 000 véhicules, ont déjà craqué pour ce concept de CapsAuto.

PARTAGER SUR