Captives : la croissance de la LLD se poursuit

Alors que la location longue durée ne cesse de progresser auprès de la clientèle des entreprises, les constructeurs ne sont pas en reste. Quasiment tous ont vu leurs volumes immatriculés en LLD augmenter en 2018, via les loueurs multimarques mais aussi via leurs captives. Ce mode de financement représente donc un axe important de développement pour 2019.

- Magazine N°246
1228
Location longue durée

Selon le Sesamlld (ex SNLVLD), sur 2 534 607 véhicules de moins de 3,5 t immatriculés en France en 2018, 562 646 l’ont été en LLD, soit une hausse de 1,86 % en volume par rapport à 2017 sur un marché global en croissance de 2,89 %. Là encore, l’effet du WLTP s’est fait sentir avec un pic d’immatriculations entre août et octobre, et des portefeuilles de commandes en LLD décalés pour des immatriculations au premier semestre 2019.

Chez les constructeurs, l’intérêt croissant des entreprises pour la LLD se traduit au travers des volumes immatriculés auprès des loueurs longue durée et via les captives en 2018. Au sein du Groupe Renault, sur 226 000 VP...