Car policy : verdir en réduisant les coûts ?

Difficile de découvrir une entreprise dont le catalogue de véhicules a été revu à la baisse. D’autant qu’il reste complexe de supprimer des voitures de fonction, notamment par le biais du crédit mobilité. En revanche, pour répondre à la nouvelle donne fiscale, les car policies évoluent en permanence, avec une place croissante pour l’électrique et l’hybride.
- Magazine N°272
1108
copyright-Marek-Musil-shutterstock

Pour certains cabinets de conseil, l’optimisation des car policies figure à l’ordre du jour des entreprises. « Nous sommes extrêmement sollicités sur ce sujet, reconnaît Mathilde Hillebrand, directrice générale d’Aficar Mobility. Neuf de nos clients sur dix font face à une problématique de ce type. »

Dans ce contexte, si elles veulent maîtriser leur fiscalité, les entreprises sont poussées dans ce sens par le passage au WLTP qui réduit le nombre de véhicules éligibles dans les flottes. De plus, avec la loi d’orientation des mobilités (LOM), elles seront à terme dans l’obligation de référencer des véhicules à faibles émissions, ce qui...

PARTAGER SUR