Carburants : la hausse des prix tire la recharge

La crise énergétique est venue rebattre les cartes, poussant de plus en plus de flottes à se tourner vers la recharge pour limiter les coûts et éviter les pénuries.
- Magazine N°286
884
Laurent Bouvet
Laurent Bouvet, responsable service véhicules et engins de la métropole de Brest.

« Avec l’électrique, faire appel à la recharge a fait que nous n’avons pas subi les conséquences des pénuries de carburant et des grèves des stations-service, illustre Laurent Bouvet, responsable service véhicules et engins de la métropole de Brest, à la tête de 600 véhicules légers dont 84 électriques. Pour 100 km parcourus, nous payons 4 euros en électricité, contre 10 euros pour l’essence. C’est une grande différence. Même avec l’inflation, l’électricité continue à coûter moins cher. » Laurent Bouvet rappelle aussi que les véhicules de la métropole « se rechargent avec de faibles puissances et de nuit : cela coûte donc largement moins cher...