Le carbure de silicium pour doper l’autonomie des camions

Le rayon d’action des camions électriques américains serait accru grâce à l’usage de semi-conducteurs au carbure de silicium dans des convertisseurs de courant refroidis en permanence.

798
carbure de silicium autonomie camions

Carbure de silicium et refroidissement, telles sont les nouvelles pistes que suivent pour les camions l’équipementier britannique Delphi Technologies et le fabricant américain de semi-conducteurs Cree. Avec un objectif : améliorer le rendement des moteurs électriques. L’américain Dana TM4, fabricant de groupes propulseurs électriques, suit la même voie.

Une démarche partie d’un constat : ces convertisseurs s’allègent de 40% et sont rendus plus compacts de 30 % grâce l’utilisation de semi-conducteurs au carbure de silicium (SIC) dans les convertisseurs de courant DC-DC des groupes de propulsion électriques, une utilisation couplée au maintien à basse température de ces convertisseurs par l’ajout d’un commutateur d’alimentation se refroidissant sur ses deux faces.

Ce gain de poids et cette compacité se retrouvent dans les moteurs électriques : l’augmentation du rayon d’action des véhicules électriques devient effective. De plus, le temps de recharge se réduit de 50 %, en même temps que la récupération de l’énergie cinétique augmente sensiblement. Les convertisseurs au carbure de silicium « réduisent le volume des batteries et permettent une plus grande efficacité du groupe propulseur, ce qui accroît le rayon d’action », confirme Dana TM4. Le mystère de l’autonomie des camions Tesla et Nikola trouve peut-être là son origine.