Carglass joue la carte professionnelle

« Selon différentes études, 38 millions d’automobiles roulent sur les routes françaises alors que le marché professionnel est estimé à 8 millions de véhicules. La ventilation de nos activités s’inscrit dans ce ratio. Nous traitons en direct avec les entreprises ou via les loueurs de courte et de longue durée, et les courtiers », explique Nadège Scapin, directrice des marchés entreprises de Carglass.

- Magazine N°216
793
Carglass joue la carte professionnelle

L’enseigne travaille pour 2 000 comptes professionnels, avec des parcs de toutes les tailles. « Nous avons une approche grands comptes pour les flottes de plus de 1 000 unités et d’autres équipes s’occupent des autres clients », reprend Nadège Scapin. La cellule dédiée aux grands comptes rassemble 5 personnes et un responsable. Les équipes qui se concentrent sur les flottes de moins de 1 000 véhicules sont placées sous la responsabilité de la direction des ventes.

Pour Nadège Scapin, la dynamique du marché des professionnels est plus forte que celle des particuliers et ce, depuis 2009. « Les ventes flottes se rapprochent de celles des particuliers. Cette clientèle nous oblige à être innovants. » Autre caractéristique, l’âge moyen des véhicules professionnels est moins élevé et ils réalisent davantage de kilomètres. La fréquence de bris de glace est de 7 % sur le marché global, contre 9 % et plus sur la clientèle des professionnels. « Grâce à nos statistiques, nous estimons qu’un particulier connaît un bris de glace tous les sept ans contre quatre pour les flottes de plus de 50 véhicules. »

Outre une équipe dédiée aux grands comptes, Carglass déploie des ressources pour fixer les rendez-vous par téléphone. Et en tant que réseau intégré, l’enseigne applique les accords signés dans l’ensemble de ses centres. Autre spécificité, Carglass a créé une carte privilège pour une identification plus rapide en centre et un gain de temps pour les conducteurs. Parallèlement à ses 430 centres, Carglass possède 700 camions-ateliers pour intervenir sur site. Ces derniers gèrent une intervention sur deux en moyenne, voire huit sur dix pour les très grandes flottes.

Carglass ne se veut ni le plus cher, ni le moins cher. « Le prix n’est qu’une des approches pour juger de la pertinence économique d’une enseigne. Nos services constituent aussi des éléments d’appréciation. Nous ne sommes pas le moins-disant, mais nous sommes plus compétitifs que les réseaux des constructeurs », argumente la responsable.

Autre évolution, Carglass a renforcé son partenariat avec Total en implantant des antennes au sein des stations-service du pétrolier. Cette initiative permet de développer l’activité de Carglass Entreprise dédiée aux professionnels qui disposent majoritairement d’une carte de paiement du pétrolier.

Autre nouveauté, dans quelques semaines, les clients pourront prendre rendez-vous sur internet pour une intervention en centre ou sur site. « Nous allons aussi tester en 2016 de nouveaux services autour de la mobilité pour faire gagner davantage de temps aux gestionnaires de flotte et à leurs conducteurs », anticipe Nadège Scapin.