Carméléon traque les coûts indirects de la réparation

Spécialiste du « Smart Repair », Carméléon alerte les gestionnaires de flotte sur les coûts cachés liés à la réparation des véhicules. Et prône la notion de TCR (Total Cost of Repair).

602
Carméléon

Grâce à un son service d’interventions rapides sur site, Carméléon estime faire économiser à ses clients jusqu’à 45 % des coûts liés à la réparation. Et ce en prenant en compte l’ensemble des frais, directs et indirects. La société rappelle qu’il existe des coûts périphériques aux réparations qui alourdissent la facture finale. En effet, l’acheminement du véhicule jusqu’à l’atelier de réparation, l’entrave à l’activité professionnelle du salarié pendant la durée d’immobilisation du véhicule ou encore la récupération du véhicule à l’issue de l’intervention peuvent générer des coûts supplémentaires. Loin d’être anodins, ces coûts indirects peuvent représenter 10 à 25 % du coût total de la réparation.

Parlons TCR

Carméléon défend ainsi la notion de TCR (Total Cost of Repair), un indicateur englobant tous les frais liés à la réparation d’un véhicule : les coûts directs et les coûts indirects. « Il est important que les gestionnaires de flotte prennent toute la mesure de ces coûts indirects qui ne sont pas intégrés dans le calcul du coût d’usage de leurs véhicules », insiste Alexandre Sabet d’Acre, dirigeant de Carméléon. « C’est pourquoi nous proposons à nos clients de se baser sur le TCR pour calculer le coût réel des réparations de leurs véhicules. Aujourd’hui, loueurs et grands comptes se basent uniquement sur le TCO pour évaluer et comparer le coût de possession des véhicules. Or ce mode de calcul n’intègre pas tous les frais annexes. »

Ne pas attendre pour réparer

Carméléon conseille également aux donneurs d’ordres de ne pas cumuler plusieurs petits dommages avant de les faire réparer. Pour la société, la bonne solution est de traiter ces « bobos » tout au long du cycle de vie du véhicule plutôt que d’attendre le dernier moment. En effet, plus on attend, plus le nombre de dommages sera importante. Et plus l’immobilisation du véhicule sera longue et dommageable pour le client. Ce qui aura un impact sur le TCR du véhicule.

PARTAGER SUR