Carwatt offre une seconde vie aux batteries Renault

Cette start-up, créée en 2015 et soutenue par Renault, la mairie de Paris, les Mines d’Alès et le Campus des Métiers de Bobigny offrent une seconde vie aux batteries du constructeur français.

1378
Carwatt offre une seconde vie aux batteries Renault

Alors que la conférence sur le climat, autrement appelée COP21, bat son plein à Paris, les initiatives autour du véhicule électrique et plus particulièrement des batteries se multiplient. Après Nissan et son projet de recyclage des batteries de la Leaf, Carwatt, une start-up soutenue notamment par Renault, a dévoilé son projet sur le sujet.

L’idée de la jeune entreprise : récupérer les batteries des VE de la marque au losange lorsqu’elles ne sont plus assez performantes pour leur premier usage automobile (à environ 75 % de leur capacité d’origine), pour les installer dans des VUL d’occasion. Le premier prototype né de cette expérience, un Trafic électrifié, sera présenté à la Galerie des solutions au Bourget, du 2 au 9 décembre 2015.

En 2016, Carwatt et la mairie de Paris expérimenteront, dans les rues de la capitale, ces VUL électrifiés afin de vérifier leur viabilité dans le temps.

PARTAGER SUR