Marché automobile : une hausse des ventes en 2017

Le CCFA a publié son bilan annuel du marché de l’automobile pour 2017. Deux constats : l’année a été positive pour les ventes, alors que le diesel perd du terrain au profit de l’essence et de l’électrique.

2603
Le marché de l'automobile français se porte bien

Une bonne année pour l’automobile en France selon le bilan 2017 du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles. Avec une hausse de 4,7 %, les ventes des voitures particulières de ces douze derniers mois ont considérablement progressé par rapport à 2016. Ces chiffres s’approchent d’ailleurs des valeurs records de 2011 avec 2 110 751 d’unités vendues malgré deux jours ouvrés en moins rn décembre. Les chiffres du douzième mois de l’année en ont pâti : – 0,5 %, mais à nombre de jours ouvrés comparable, ils ont progressé de 9,4 %.

Les véhicules se sont bien vendus cette année
L’évolution sur douze mois de l’immatriculation des véhicules (c) CCFA

Les ventes de véhicules utilitaires légers ont également connu une nette croissance avec un gain de 7 % par rapport à 2016, pour un total de 438 639 VUL. En décembre, les VUL ont cependant rencontré le même revers que les véhicules particuliers avec 39 564 immatriculations, soit une baisse des ventes de 3,9 % en données brutes, mais un bond de 5,7 % à nombre de jours ouvrés comparable. Pour les véhicules industriels, l’année a été bénéfique sous tous les aspects : ce marché a connu une hausse de 7 % pour un total de 50 434 VI sur ces douze derniers mois et de 7,8 % (4 339 unités) pour décembre.

Recul du gazole au profit de l’essence et de l’électrique

2017 a aussi vu du changement dans les différentes motorisations achetées par les Français. La chute continue du diesel continue d’attirer l’attention : le gazole est en effet passé de 1 036 677 unités pour les VP en 2016 à 998 124 en 2017. Le terrain perdu a été remporté par l’essence qui a dépassé le million d’unités vendu en 2017. Mais ce carburant n’est pas le seul à progresser et l’électrique a également gagné en popularité : le nombre d’unités vendues entre 2016 et 2017 est passé de 21 268 à 24 910.

Le diesel est de moins en moins utilisé
Le diesel est en baisse depuis plusieurs années (c) CCFA

Enfin, la domination du marché français par les groupes nationaux s’est réaffirmée avec 1 151 190 unités vendues sur un total de 2 110 751. Si Renault a réalisé une bonne année 2017 avec une progression de + 3,1 % à 534 450 unités, le Groupe PSA en a fait une meilleure avec une croissance de 10,3 % à 616 585 unités. Cette différence s’est confortée dans les chiffres des utilitaires avec + 13,5 % (146 097) pour le Groupe PSA et + 4,6 % (139 419) pour Renault.

PARTAGER SUR