Centre hospitalier Esquirol : renouveler la flotte en silence

À proximité de la ville de Limoges, le centre hospitalier Esquirol développe progressivement sa flotte de véhicules électriques. Une démarche entamée en 2011 pour aboutir aujourd’hui à 31 véhicules électriques sur un total de 122. Une évolution qui est allée de pair avec la mise en commun des véhicules et une rationalisation du parc – sans surcoût.

- Magazine N°250
996
Le centre hospitalier Esquirol s’appuie sur une flotte de 122 véhicules dont 21 modèles électriques. Avec pour ces derniers un bilan écologique et économique positif après plusieurs années d’utilisation par les agents.
Le centre hospitalier Esquirol s’appuie sur une flotte de 122 véhicules dont 21 modèles électriques. Avec pour ces derniers un bilan écologique et économique positif après plusieurs années d’utilisation par les agents.

« La démarche d’achat des véhicules électriques a débuté en 2008 », retrace Lionel Boudy, technicien supérieur hospitalier, responsable de la gestion de la flotte et de la maintenance du centre hospitalier Esquirol, spécialisé dans la santé mentale. Cette année-là, l’établissement adoptait le programme d’actions lié à l’Agenda 21 qui prévoyait parmi ses différentes mesures des actions sur les déplacements des personnels.

Les premiers achats de véhicules électriques remontent à 2011 : il s’agissait alors de Simplycity, les utilitaires de la région Poitou-Charentes, employés par les services techniques « intra-muros » – le centre Esquirol est...