• Mots clés connexes
  • CES

CES 2016 : la résistance s’organise face à Apple et Google

A l’occasion du salon d’électronique grand public de Las Vegas (CES), plusieurs constructeurs ont annoncé avoir adopté le logiciel open-source Smart Device Link développé par Ford.

651
CES 2016 : la résistance s’organise face à Apple et Google

Si l’industrie automobile pourrait bien vivre une véritable révolution d’ici 2030 avec l’essor des véhicules connectés et autonomes, les constructeurs prennent désormais pleinement conscience du danger que pourrait représenter des acteurs comme Apple ou Google, désireux d’intégrer le marché. En avance dans le domaine de la connectivité et de l’interface téléphone-véhicule avec son système Smart Device Link (développé avec Livio), Ford a ainsi reçu le renfort de plusieurs constructeurs mondiaux à l’orée du CES de Las Vegas.

Premier d’entre eux, Toyota. Le numéro un mondial de l’automobile a ainsi annoncé un accord avec le constructeur américain lui permettant de déployer la solution Smart Device Link dans ses véhicules. Et le groupe japonais de préciser : « Si plus de constructeurs automobiles appliquent SDL, les développeurs pourront proposer des applications compatibles avec les systèmes télématiques de plusieurs constructeurs automobiles à la fois, ce qui signifie plus d’applications disponibles pour les clients dans un temps de développement plus court ».

PSA rejoint la danse !

Une volonté qui ne sera pas restée longtemps lettre morte puisque le 6 janvier, le groupe PSA a, à son tour, officialisé sa collaboration avec Ford. Le constructeur français a ainsi expliqué « s’associer pour le développement de la prochaine génération de normes d’info-divertissement (infotainment) embarqué et d’accès aux applications tierces, pour offrir aux automobilistes une expérience plus sûre et plus pratique ».

Ce partenariat permettra aux marques du groupe tricolore d’exploiter Smart Device Link mais également Car Easy Apps, « une plateforme logicielle d’échange de données sécurisées destinée à créer un écosystème d’applications connectées au véhicule ».

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter