CES Las Vegas 2022 : les anciens et les nouveaux

Malgré l’annulation de la présence de certains constructeurs au CES de Las Vegas 2022, les nouveautés automobiles présentées lors de ce grand rendez-vous technologique ont été nombreuses. Avec de nouveaux entrants d’origine asiatique sur le marché, face aux constructeurs américains et européens. Revue de détail sur place et parfois en mode virtuel.
18383
CES Las Vegas 2022

Avec 40 000 visiteurs au lieu de 170 000 en temps normal, le CES de Las Vegas 2022 n’a pas donné sa mesure habituelle et les allées semblaient étrangement vides. L’occasion d’une visite bien plus confortable qu’à l’habitude, à commencer par le nouveau hall ouest, consacré à l’automobile. Un hall desservi par le nouveau tunnel de The Boring Company d’Elon Musk, avec ses Tesla sillonnant en permanence ce noyau dans un service entre taxi et métro.

Mais avec VinFast, le plus gros pourvoyeur de nouveautés automobiles a été assez inattendu. Cette toute jeune marque vietnamienne a révélé pas moins de trois nouveaux modèles dont son VF7, en. Une gamme complète qui couvre presque tous les segments du marché avec ses SUV 100 % électriques, de la petite citadine au modèle XXL sept places.

CES 2022 : les nouveaux venus…

VinFast confie son design à des studios italiens et il en ressort un ensemble moderne et cohérent, à défaut de grande originalité. Et les objectifs se veulent très ambitieux, avec une présence américaine et européenne. Deux premiers modèles devraient rejoindre le marché français d’ici la fin d’année, avec un tarif débutant à 43 350 euros TTC pour le VF8, un gros SUV du segment D, accompagné d’une garantie de… dix ans ou 200 000 km, histoire de rassurer les hésitants.

Vinfast VF7

Non loin de là, un stand bien plus modeste présentait deux versions de pré-série du SUV électrique Fisker Ocean, attendu lui aussi dans nos contrées, mais début 2023. Avec un tarif déjà annoncé pour cet engin très typé loisirs, à partir de 41 900 euros TTC. Développé et fabriqué par le spécialiste autrichien Magna, cet Ocean (4,77 m de longueur) affiche entre 275 et 550 ch, avec un ou deux moteurs respectivement, selon la version. Ses batteries sont signées du géant chinois CATL, pour une autonomie de 440 km WLTP au minimum. Dans l’habitacle, l’élément le plus original reste le spectaculaire écran central pivotant de 17,1 ’’, en mode portrait en conduite et en paysage à l’arrêt. Malheureusement, il ne fonctionnait pas lors de notre visite, donnant une impression étrange alors que le lancement de la production approche.

Fisker Ocean

… et les grands classiques

Stellantis a maintenu sa présence tout comme son patron, Carlos Tavares. Sur le stand français, auprès de modèles de Jeep XXL et d’une Citroën Ami, le concept Airflow donnait un aperçu de ce que pourrait être la future gamme électrique de Chrysler, avec une arrivée plutôt tardive prévue pour 2025. Un joli crossover SUV doté de plus de 600 km d’autonomie, d’une conduite autonome de niveau 3 et de 300 kW de puissance totale, avec deux moteurs pour une traction intégrale.

Chrysler concept Airflow

De son côté, Hyundai avait choisi de ne pas montrer de voitures mais des robots comme le MobED, petit chariot autonome à quatre roues articulées, capable de livraisons à 30 km/h sur des terrains parsemés d’obstacles comme des marches. Pour sa part, BMW a montré une fonctionnalité susceptible de plaire à 100 % aux plus « geeks », avec un iX qui change de couleur (noir ou blanc) à volonté grâce un revêtement de type E Ink sur sa carrosserie, comme l’écran d’une liseuse.

Sony à la manœuvre

Mais pour ce CES 2022, les nouveautés automobiles ne se trouvaient pas toujours là où on les attendait. Direction le hall de l’électronique grand public avec le stand Sony qui avait déjà présenté ici un concept électrique il y a deux ans. Le japonais persiste et signe avec son SUV Vision-S 02 qui utilise la plate-forme technique et la technologie de la berline Vision-S, avec une quarantaine de capteurs. Mais surtout, ce modèle s’accompagnait de l’annonce de la création de la structure Mobility Inc., potentiellement capable de lancer une voiture signée Sony, même si rien n’est officiellement confirmé. Un projet réaliste, d’autant que la base technique de l’auto est signée de Magna, tout comme Fisker. À suivre…

Sony Vision-S

Rappelant la situation de l’an passé, une partie du CES 2022 s’est tenue en virtuel au fur et à mesure des annulations de dernière minute d’acteurs majeurs, à l’image de Mercedes. Qui n’a finalement pas montré son spectaculaire concept EQXX. En l’occurrence une berline électrique ultra-efficiente. Sa vocation : afficher les performances technologiques de la marque de Stuttgart. Notamment grâce à une aérodynamique d’exception et à une masse très contenue de 1 750 kg, cette EQXX aligne une consommation record de 10 kWh/100 km et plus de 1 000 km d’autonomie.

Mercedes EQXX

Présence en ligne

General Motors a présenté lui aussi ses nouveautés en mode virtuel. Son pick-up Chevrolet Silverado EV offre ainsi 640 km d’autonomie et quatre roues directrices pour plus d’agilité. Alors que Cadillac misait sur un concept autonome nommé InnerSpace, avec à la clé, pour ses deux passagers, une expérience high-tech de grand luxe.

En présentiel ou en distanciel, le CES de Las Vegas n’a décidément pas fini de polariser l’attention des constructeurs et des équipementiers.