Ces logiciels de gestion de parc qui traquent les coûts

Ces logiciels de gestion de parc qui traquent les coûts

En France, le taux d’équipement des entreprises en outils de gestion de flottes demeure très faible. Des éditeurs spécialisés ont déployé des outils qui répondent en profondeur aux besoins des responsables de flottes. Avantage : des coûts connus et optimisés et du temps dégagé pour d’autres missions.

- Magazine N°147
1109

Difficile de révolutionner un marché dont la maturité est consommée. A interroger les éditeurs de logiciels de gestion de parcs, l’heure est à la déclinaison de l’offre existante selon les différents segments de marché, au développement de nouvelles fonctionnalités, à l’intégration des données issus des boîtiers embarqués, mais non à un bouleversement technologique majeur.

« En matière de technologie, nous avions de l’avance sur le marché, se félicite Jean-Michel Julian, directeur commercial d’Infoparc, l’éditeur de SIP2. Notre logiciel a été réécrit en version full Web il y a plusieurs années. » Parallèlement, Jean-Michel Julian considère qu’avec son antériorité sur le marché, son application répond à l’ensemble des besoins des gestionnaires de flottes. Pour Infoparc, l’innovation est ailleurs. L’éditeur commercialise depuis l’été dernier une solution de télématique embarquée baptisée SIE. Depuis le début de l’année, SIE peut être complètement intégré au logiciel SIP2. Désormais, SIE est commercialisé de manière indépendante ou comme un module à part entière de SIP2. Ainsi, les entreprises qui optent pour cette deuxième option obtiennent en temps réel les données remontées du véhicule dans leur logiciel de gestion de parcs. Les kilométrages réels apparaissent dans le logiciel qui peut ainsi gérer de manière précise les renouvellements, les restitutions, les révisions, les contrôles obligatoires… Cette intégration permet également d’obtenir la position des véhicules directement dans SIP2 et ce, en fonction des droits d’accès réservés aux utilisateurs du logiciel. D’autres données comme les consommations réelles arrivent directement dans SIP2 et permettent de suivre le poste carburant avec un maximum de précision. Les données sociales obtenues grâce à SIE peuvent également être intégrées dans le logiciel de gestion de flotte développé par Infoparc. Avantage de cette solution intégrée : le tarif proposé est sans commune mesure avec l’adoption des deux solutions séparément.

Des alertes Automatiques

Cette intégration de SIE et SIP2 a déjà séduit plusieurs clients d’Infoparc parmi lesquels figurent Veolia Environnement ou encore la RATP. Cette nouveauté s’accompagne d’une nouvelle fonction commune à SIP2 et SIE : les alertes automatiques. Sur SIP2, lorsque la date de révision ou celle de la restitution du véhicule approche, le conducteur reçoit automatiquement une alerte par mail ou par SMS. D’autres alertes peuvent être paramétrées par le responsable de la flotte. Sur SIE, lors d’un accident, d’une agression ou de tout autre incident, une alerte est envoyée automatiquement à l’exploitant d’astreinte. Autre possibilité, si le véhicule s’écarte d’un trajet paramétré à l’avance, l’exploitant est averti automatiquement par un message.

Parallèlement à ces deux principales innovations, Infoparc a également développé de nouvelles fonctionnalités dans SIP2. Ainsi, désormais les prestations réalisées par l’atelier ou les locations de véhicules à d’autres services peuvent être facturées à l’intérieur de l’entreprise. « Il s’agit de véritables factures, insiste Jean- Michel Julian. Elles sont éditées sous format comptable et peuvent être exportées en l’état au service compétent.

L’analyse en quelques Clics

Autre acteur de poids, Delta Tech propose un outil de gestion de flotte baptisé Winflotte. En 2007, l’éditeur a lancé la version 8 de son logiciel qui adopte une nouvelle ergonomie qui simplifie sa prise en main et son utilisation. Depuis 2008, Winflotte 8 est proposé en version « Full Web », technologie qui permet au gestionnaire de parc d’utiliser son logiciel à partir d’une simple connexion Internet.

Autre nouveauté, en 2008, Delta Tech a développé un outil de reporting et d’analyse décisionnelle baptisé Winflotte Analytics. Logiciel indépendant connecté à la base de données de Winflotte, cet outil permet d’avoir une vision synthétique et instantanée des principaux indicateurs de gestion. Cette application est accessible à partir d’une simple connexion Internet. Totalement intuitif, Winflotte Analytics permet d’obtenir en quelques clics les informations stratégiques sur la flotte. Au lieu d’être noyées dans la masse des données intégrées à Winflotte, ces informations apparaissent instantanément. Le gestionnaire obtient une vision globale de sa flotte et des coûts associés à un instant donné, mais peut également suivre l’évolution de ces indicateurs sur les trois dernières années. L’une des fonctionnalités permet de descendre jusqu’au détail de la facture ou de l’immatriculation. « En moins d’une minute, Winflotte Analytics permet d’être capable de prendre une décision quant à la gestion du parc », assure Delta Tech.

Un outil dédié aux PME et TPE

Dernière innovation en date, Delta Tech a développé un outil dédié aux PME et aux TPE dont les flottes comptent entre 5 et 250 véhicules. « Une PME ou une TPE a du mal à investir dans la mise en place d’un progiciel spécialisé », explique Yann Dépond qui dirige Delta Tech et dont il est désormais le seul actionnaire, BNP Paribas s’étant dégagée du capital. Et d’ajouter : « Pourtant la flotte de véhicules représente une charge qui est loin d’être négligeable pour ce type d’entreprises. » Autre particularité de ce type d’entreprise : la gestion de la flotte est confiée au comptable ou à l’assistante de direction. Pour répondre à ces spécificités, Delta Tech propose Winflotte.net PME, une version simplifiée et full-web de son logiciel Winflotte. Aucune installation particulière n’est nécessaire et le gestionnaire de la flotte accède directement à l’interface avec un simple identifiant et un mot de passe. Disponible de n’importe quel poste informatique équipé d’une connexion Internet, cet outil consolide toutes les données du parc (véhicules, conducteurs, coûts…) et les restitue de manière synthétique. Autre fonction utile aux PME et TPE, Winflotte.net PME permet d’intégrer automatiquement les factures des loueurs et des pétroliers. Les doubles saisies sont évitées et le gestionnaire de la flotte gagne un temps précieux. Par ailleurs, le calcul de la TVS se fait automatiquement avec l’impression de l’imprimé Cerfa 2855. Pour appréhender avec davantage d’acuité les fonctionnalités de ce nouvel outil, Delta Tech a déployé une version de démonstration sur son site Internet (www.deltatech.fr). « Pour cet outil, le potentiel est important, assure Yann Dépond. Plu- sieurs millions d’entreprises gèrent aujourd’hui des flottes qui comptent entre 5 et 250 véhicules. »

Le développement par les services

Le lancement de ces nouveautés intervient au moment où les difficultés économiques se multiplient. Pour autant, Delta Tech se déclare épargné. « Face à la crise, notre croissance semble insolente, affirme Yann Dépond. En 2009, notre chiffre d’affaires devrait progresser de 30 à 40 %. Plusieurs facteurs expliquent cette réussite. Tout d’abord, le bouche à oreille fonctionne en notre faveur. Nos clients conseillent d’autres entreprises. Ensuite, avec la crise, les entreprises veulent tenir leurs dépenses et s’équipent donc d’outils de gestion adaptés. Enfin, les services que nous proposons autour du progiciel en lui-même dopent notre croissance. » Parmi ces services, Delta Tech assure la gestion des anomalies de facturation et des amendes pour le compte de ses clients, met à jour leurs bases données lors des entrées et des sorties de véhicules de la flotte…

De son côté, Jean-Michel Julian insiste tout autant sur les services comme axe de développement du marché : « outre l’hébergement des données sur nos serveurs et l’infogérance, certains de nos clients nous demandent de gérer les données issues des loueurs et des pétroliers, de piloter les anomalies… Bref, de tout faire pour libérer le temps du gestionnaire qui peut alors se concentrer sur l’optimisation de sa flotte. »

Un marché de conquête

Face aux acteurs historiques, de nouveaux éditeurs s’intéressent au marché de la gestion de flottes. Créé en 1978, Logimot propose depuis la fin des années 1990, des solutions applicatives pour gérer les moyens généraux et la flotte de l’entreprise. Baptisé Gip-Car, son nouvel outil de gestion de flottes a été développé en collaboration avec des gestionnaires de flottes et est commercialisé depuis 2007. Toutes les fonctionnalités de front office, c’est-à-dire les réservations, les déclarations…, sont accessibles via Internet tandis que les modules de back office (gestion administrative, technique et organisationnelle) adopte la technologie Windows. Aujourd’hui, plus de 400 clients utilisent ses outils de gestion des moyens généraux et de la flotte. Les deux tiers de ce portefeuille sont constitués d’administrations et de collectivités locales et régionales. Pour Christophe Thomas, le taux d’équipement des entreprises est très faible. Le responsable commercial de Logimot l’évalue à 10 %. « Il s’agit d’un marché de conquête et non d’un marché de renouvellement, affirme-t-il. La flotte comme les moyens généraux sont les parents pauvres de l’informatisation. C’est un paradoxe car les enjeux financiers sont faramineux. » Parmi les chantiers en cours, Logimot travaille aujourd’hui avec un spécialiste français de la télématique pour offrir une solution intégrée de gestion et de suivi de flotte en temps réel.

Open source pour tarifs Compétitifs

Pour évaluer les différentes solutions présentes sur le marché, les spécialistes recommandent de s’intéresser à leur simplicité d’utilisation, à leur pragmatisme et à leur ergonomie. Parallèlement les fonctionnalités doivent correspondre aux besoins du responsable de parc. « Dans la majorité des cas, les gestionnaires n’utilisent que 10 à 15 % des fonctionnalités des progiciels proposés, explique Mounir Beziai, responsable du développement de Ger’Systèmes. Cet éditeur propose depuis 2004 des outils de gestion des moyens généraux au sein desquels Ger’Parc est dédié au pilotage de la flotte. Ce logiciel a déjà séduit une dizaine de clients parmi lesquels figure notamment le Conseil Régional d’Ile-de-France. Mounir Beziai insiste sur la technologie Open Source utilisée par ses logiciels : « Nous ne livrons pas un logiciel en bloc. Il s’adapte aux besoins des clients et à leurs procédures. Il est très facile de rajouter un champ ou une fonctionnalité. Le logiciel Open Source permet une modularité maximale. » Parallèlement, Mounir Beziai affirme que son progiciel est 3 à 4 fois moins cher que ceux de la concurrence.

Ger’Parc fonctionne en réseau et est consultable via Intranet ou Internet. Outre les fonctions classiques, Mounir Beziai insiste sur la possibilité donnée aux utilisateurs de réserver via Intranet un véhicule du pool. En aval, le gestionnaire gère le planning et peut, par exemple, attribuer une amende au responsable de l’infraction. Autre fonctionnalité, Ger’Systèmes a conclu un accord de partenariat avec A7 Protection qui lui permet de gérer automatiquement les clefs des véhicules et des équipements en pool. Le système est capable de remonter des informations telles que l’état du véhicule, le kilométrage, le niveau de carburant…

Les fournisseurs potentiels sont donc légions. Mais pour mieux appréhender les besoins des différentes entités de l’entreprise, chaque responsable doit être impliqué dans le choix de l’outil. Quoi qu’il en soit l’utilisateur doit avoir le dernier mot. C’est lui qui s’en sert au quotidien. Si le logiciel est imposé, il est fort probable qu’il ne l’utilisera qu’à minima. Voire pas du tout…

Ces logiciels de gestion de parc qui traquent les coûts

PARTAGER SUR