Chrysler 300 C

Un restylage discret pour le vaisseau amiral de la marque. Chrysler lisse en douceur le design extérieur de sa longue berline et apporte à l’intérieur une multitude d’améliorations techniques et de confort.

- Magazine N°134
1102

Pas de révolution de ligne pour l’américaine qui conserve son charisme. Une évolution soft qui passe par un petit spoiler intégré à la malle arrière et des feux redessinés. Seul le spécialiste pourra différencier l’âge de deux 300 C. En revanche, c’est à l’intérieur que la magie opère. Ainsi, les matériaux utilisés pour l’habitacle et la planche de bord s’améliorent (plastiques moussés, boiseries plus valorisantes) et l’ajustement a progressé. Techniquement, la nouvelle 300 C accueille désormais l’incontournable système multimédia avec disque dur de 20 Go, plug USB, écran tactile… Parmi les autres nouveautés, la Chrysler intègre une clé électronique avec démarrage à impulsion. La 300 C dispose du vaillant V6 CRD de 218 ch d’origine Mercedes associé à une boîte automatique 5 rapports (14 ch fiscaux). Sur la route, la 300 C est un modèle de confort rassurant. La caisse filtre les irrégularités et se conduit sur un filet de gaz. Elle peut aussi bondir sans prévenir malgré ses 2 tonnes et ce, car toutes les assistances veillent au grain et car la consommation mixte ne dépasse pas 8,1 l. aux 100 km. Une bonne nouvelle : le prix de la 300 C évolue non pas au regard de ses améliorations intérieures mais au gré de sa révolution de façade. 100 € le coup de pinceau soit 39 900 € pour le 3 litres CRD (aussi disponible en break Touring pour 42 600 €). Une augmentation symbolique pour ce vaisseau admirable.

Notre Avis

Bien

Equipement complet et confort de 1ère classe

A revoir

Gabarit trop imposant en ville

PARTAGER SUR