Le CHU de Toulouse mise sur la télématique pour sa flotte

Le centre hospitalier universitaire de Toulouse est passé de la possession à la location de sa flotte en 2019. Lors du renouvellement du parc, il a aussi équipé ses véhicules de solutions télématiques et d’une clef de déverrouillage numérique pour ceux en autopartage. Retour d’expérience.
2708
CHU Toulouse Kuantic
Photo d'illustration © CHU de Toulouse

Le CHU de Toulouse a transformé son approche de gestion de sa flotte automobile fin 1019. La direction des équipements, de l’hôtellerie et de la logistique (EHL) a alors effectivement suggéré de passer d’un parc détenu en propre et entretenu par son atelier mécanique interne, à la location longue durée.

« Au fil du temps, notre parc est devenu très hétérogène avec rien que 27 modèles de véhicules différents. En 2019, nous avons pris le parti de l’homogénéiser avec 80 véhicules de la même marque, relate Matthieu Fleureau, directeur EHL au CHU. Aujourd’hui, 84 % de la flotte du CHU de Toulouse se compose de quatre modèles principaux de de la marque Renault : Captur, Kangoo, Trafic et Clio. « Cette démarche a porté ses fruits d’un point de vue économique et opérationnel. Notre institution, par sa complexité, nous oblige effectivement à nous adapter aux besoins spécifiques », continue Mathieu Fleureau.

Premier employeur de la région, le CHU de Toulouse regroupe notamment plus de 4 000 personnels médicaux et 11 600 personnels hospitaliers travaillant sur une dizaine de sites dans la ville. Pour leurs déplacements, le CHU de Toulouse met à disposition 230 VP et VUL. Dans ce parc, 136 véhicules sont sous contrat de location auprès de LeasePlan pour un kilométrage de 30 000 km sur trois ans, révisions et pneus inclus.

Une rationalisation de la flotte de 6 %

Lors du renouvellement de sa flotte, le CHU de Toulouse a aussi équipé 115 véhicules d’un boîtier de télématique Kuantic. Résultat : après 18 mois de fonctionnement, le coût au kilomètre et les frais liés aux dégradations ont baissé.

« Auparavant, le parc présentait à la fois des véhicules âgés avec peu de kilomètres au compteur et des véhicules récents fortement sollicités, explique Matthieu Fleureau. Les tableaux de bord nous permettent désormais d’observer et d’analyser les usages selon le nombre de kilomètres et du type de trajets effectués au réel, ce qui nous aide à redimensionner le parc. » Avec la solution de télématique de Kuantic, le centre hospitalier a ainsi rationalisé son parc à hauteur de 6 %.

En outre, d’après le CHU de Toulouse, l’outil de gestion télématique de Kuantic « améliore la supervision des opérations courantes : surveillance du comportement du conducteur, gestion des dépenses de carburant, traitement des amendes et des infractions, etc. » L’hôpital utilise aussi la géolocalisation comme outil de contrôle de l’utilisation du véhicule « dans le respect de la politique institutionnelle (astreintes, gardes, déplacements hors agglomération). »

« Avec les données de roulage que nous récoltons et analysons, nous pouvons faire une meilleure rotation des véhicules pour équilibrer l’usure, affirme Mathieu Fleureau. Cela nous permettra d’affiner notre stratégie de renouvellement prévue fin 2022 et, conformément aux exigences de la loi d’orientation des mobilités, d’électrifier une partie du parc en se fondant sur un historique de trois ans de trajets. Sans ces données, cela aurait été très empirique de savoir combien et quels véhicules passer à l’électrique. »

Une gestion et un entretien de parc améliorés

Le CHU de Toulouse a également remplacé ses anciennes boîtes à clés pour une trentaine de véhicules partagés par la solution numérique Kuantic Mov’inBlue. Grâce à cette clef virtuelle, l’utilisateur déverrouille la portière avec son badge professionnel et le responsable de parc peut ainsi suivre les usages. « La solution d’autopartage Mov’Inblue de Kuantic compte plus de 12 000 utilisateurs parmi les personnels du CHU de Toulouse. Elle optimise grandement nos capacités de gestion et de pilotage du parc », révèle Mathieu Fleureau qui coordonne les équipes exploitant le parc de véhicules.

Rappelons que le télématicien Kuantic s’est d’ailleurs récemment associé à Glide.io, filiale de Renault spécialiste des solutions de mobilité partagée, pour lancer une offre d’autopartage.

Concernant l’entretien, chaque chef de centre (service, direction, pôle) vérifie l’état du véhicule grâce à un contrat d’interface interne mis en place dès la réception des véhicules neufs. Il remonte ainsi au chef de parc les anomalies éventuelles.

À l’atelier, deux mécaniciens restent toutefois disponibles. De son côté, le chef de parc du CHU de Toulouse gère sa flotte avec le tableau de bord (récupération des révisions et réglages, alertes d’entretien véhicule, etc.) fourni par Kuantic. Il peut aussi intervenir à distance sur un véhicule pour assister un collaborateur (déverrouillage, gestion de l’anti-démarrage, etc.) via les fonctionnalités de Mov’inBlue.

Écoconduite, plan de mobilité… : autres voies d’optimisation

Néanmoins le CHU de Toulouse se réserve encore d’autres axes d’optimisation du parc. Il prévoit notamment une sensibilisation collective et individuelle des conducteurs à l’éco-conduite, un renforcement du partage des modalités de transport, parallèlement aux actions menées sur le plan de « mobilités » de son personnel.

Convaincu par la LLD, le CHU de Toulouse passera sa flotte de poids lourds en location lors de leur renouvellement au printemps 2022. « Seuls certains véhicules spécifiques, embarquant des équipements métiers, comme ceux utilisés par le SAMU 31 ou la filière transports patients du CHU de Toulouse, resteront détenus et entretenus en interne », précise Mathieu Fleureau.