Abandon de l’expérience de la circulation inter-file

Autorisée dans quelques départements à titre expérimental, la circulation inter-file des motocyclettes n’est plus autorisée.
1292
circulation inter-file

La circulation inter-file des motocyclettes avait été instituée dans onze départements (33, 69,13, Île-de-France) en février 2016. Le choix s’était porté sur les départements dans lesquels la circulation est dense. Cette pratique vient donc d’être provisoirement abandonnée et n’est en conséquence plus autorisée. Et elle est de nouveau sanctionnée par une amende de 135 euros et par une perte de points.

Les pouvoirs publics prévoient de renouveler l’expérience dans d’autres zones moins exposées aux accidents. Une étude, réalisée par Cerena entre 2015 et 2018, a fait état de 1 650 accidents de deux-roues dont 161 graves et seize mortels.

Circulation inter-file : rester attentif

La pratique courante de l’inter-file avait incité à l’autoriser. Il est donc probable que des organisations de motards réagissent à l’annonce de la cessation en plaçant des motards dans les files de voitures. Au plan du droit de la circulation, le conducteur d’un deux-roues accidenté est passible d’un abattement sur son indemnisation ainsi que ces ayants-droit en cas de décès. Les usagers de la route n’en devront pas moins rester attentifs à ce mode de circulation, notamment lorsqu’ils changent de file.

Voir l’article sur la mortalité routière en 2020